Tunis: Il l’envoie à l’hôpital à cause d’une sauce piquante





Après de longues heures passées au bar, il est rentré chez lui ivre mort. Ayant une faim de loup, il s’est dirigé vers la cuisine. Et voilà que les pâtes étaient trop piquantes, alors il s’est retourné vers son épouse pour la corriger de la manière la plus violente… Tunis - Le Quotidien Tout au long de sa vie conjugale, il ne cessait de penser qu’il a fait le mauvais choix. C’est que son père l’a obligé à se marier avec sa cousine sans pourtant qu’il ne ressente quoi que ce soit envers elle. C’est ainsi que dès les premiers jours de leur mariage, les problèmes ont surgi et l’on a compris rapidement que les humeurs des deux mariés étaient incompatibles. A la longue, l’époux a choisi de déserter le foyer conjugal ne rentrant que pour se changer ou manger. Bien évidemment, cette situation n’était pas pour plaire à l’épouse qui s’est réduite à faire la femme de ménage au détriment de ses droits les plus légitimes. Le comble, c’est que l’époux enseignant de son état, avait un faible pour l’alcool. Alors tous les jours après le travail, il se dirigeait vers un bistrot de la place où il noyait son chagrin avant de rentrer chez lui dans un piètre état. Comme à l’accoutumé, il élisait domicile dans la cuisine pour manger avant de faire sa toilette et partir dormir. Et voilà que mardi dernier et après avoir goûté aux pâtes qu’avait préparées sa femme, il s’est mis dans tous ses états. Il se trouve que la sauce était piquante. C’était un motif suffisant pour qu’il se déchaîne contre sa femme. L’époux n’est pas allé par quatre chemins pour réparer cet affront en défonçant la porte de la chambre à coucher. Il réveilla sa douce moitié en pleine nuit afin d’avoir des explications sur ce dépassement qui méritait selon bel et bien une correction. Il n’hésita pas ainsi le moindre instant à lui cogner la tête contre le mur. La malheureuse épouse ne garda pas à perdre connaissance victime d’une hémorragie. Pris de panique, le mari tenta tant bien que mal de la réanimer. En vain puisque le sang continuait de couler à flot. Finalement, il eut pitié d’elle et décida de la conduire vers un hôpital de la place où elle fut sauvée d’une mort certaine. Rétablie, l’épouse n’a pas hésité à porter plainte afin de rompre définitivement avec cette vie de chien qu’elle menait. Son conjoint a été inculpé de violence aggravée et arrêté en attendant d’être traduit en justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com