Après ses déclarations sur les missiles vendus à la Syrie : Poutine provoque un «scandale diplomatique»





Le président russe a provoqué un «scandale diplomatique» avant sa visite en Israël confirmant que son pays avait conclu un contrat de vente de missiles anti-aériens avec la Syrie. Le Quotidien-Agences L'interview de Poutine a provoqué un scandale en Israël,a écrit le quotidien libéral Kommersant. Lors de cette interview, "certains des accents mis par Poutine sur sa prochaine visite sont susceptibles de provoquer un scandale diplomatique", a soutenu le quotidien d'opposition Nezavissimaïa Gazeta (NG). A la veille de ses entretiens, Vladimir Poutine a de fait "promis à Israël de graves problèmes militaires", poursuit le journal. "L'interview censée créer une atmosphère favorable avant la visite a eu l'effet contraire", estime aussi le quotidien centriste Izvestia, ajoutant que cette déclaration du président avait été qualifiée de "blague" par son entourage. "Israël a compris cette blague de manière claire: les missiles russes pourront atteindre les avions israéliens", ajoute le quotidien. Dans une interview accordée à la télévision publique israélienne et dont des extraits ont été cité par les médias, Vladimir Poutine a confirmé que son pays avait conclu un contrat de vente de missiles anti-aériens avec la Syrie. Poutine a affirmé, que ces armes "empêcheront l'aviation israélienne de survoler le palais présidentiel" du président Bachar Al-Assad, mais que le contrat ne "changera pas l'équilibre des forces au Proche-Orient". Ariel Sharon a exprimé dès jeudi son inquiétude face au risque que des missiles anti-aériens vendus par la Russie à la Syrie ne parviennent à des "groupes terroristes".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com