Convention de l’OMS sur le tabagisme : Les industriels du tabac dans le collimateur





Le tabagisme a été longuement l’objet de débats hier dans un hôtel de la banlieue nord à l’occasion d’un colloque national sur la convention cadre de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur la lutte anti-tabac. Tunis - Le Quotidien Cent soixante-huit pays (168) ont signé la convention cadre de l’OMS sur la lutte contre le tabagisme. Tous ces accords doivent être ratifiés par les divers gouvernements pour qu’ils soient effectifs. La Tunisie est l’un des pays signataires de cette convention mais n’a pas encore ratifié l’accord. Au cours d’un colloque organisé hier dans un hôtel de la banlieue nord de Tunis, des responsables de l’OMS dont le coordinateur de ce programme et divers responsables des départements concernés en Tunisie ont présenté la situation du tabagisme en Tunisie et dans le monde et discuté des grandes lignes de la convention cadre. Cette dernière repose sur une intervention efficace pour réduire sensiblement la consommation du tabac dans le monde. Les principaux articles de la convention stipulent une interdiction de mener des campagnes publicitaires dans les pays signataires, d’imposer des taxes élevées sur le prix du tabac, de réglementer le conditionnement et l’étiquetage de ce produit et également de fixer les mesures nécessaires pour interdire la consommation du tabac en public et encourager les consommateurs à arrêter les dégâts. La coordinateur du programme de l’OMS pour la lutte contre le tabac a mis en exergue les difficultés rencontrées pour combattre ce fléau à la source en coupant l’herbe sous les pieds des industriels qui d’ailleurs ne ménagent pas leurs efforts pour essayer de mettre les bâtons dans les roues de l’OMS. M. Douglass Bettchard a tiré la sonnette d’alarme contre ce fléau affirmant que le tabagisme tue chaque année 4,9 millions de fumeurs et constitue le deuxième facteur de décès dans le monde. Il précise toutefois que le but de l’OMS est d’entreprendre une action graduelle pour cerner ce phénomène dont les enjeux économiques sont énormes. En Tunisie, ce secteur emploie 50.000 chefs de famille et utilise 3% des terres arables. Le tabagisme entraîne paradoxalement le décès de 5580 par an, selon les statistiques de 1997. Lotfi TOUATI ____________________ La Tunisie va ratifier la Convention Le représentant du ministère de la Santé publique, M. Abdennaceur Ben Salem, a affirmé hier que la Tunisie appuie cette action depuis son lancement. Il précise dans ce contexte qu’il n’existe aucun obstacle pour la ratification de cette convention mais que les procédures nécessitent un certain délai.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com