Les jeunes et le coup de foudre : “Ils en rêvent mais n’y croient pas beaucoup”





La mythologie latine a lié le coup de foudre à la manifestation subite de l’amour dès la première rencontre. Cupidon, Dieu de l’amour, cible les deux cœurs d’un couple pour les rendre éperdument amoureux… Cette fabuleuse légende trouve-t-elle de l’écho dans les cœurs des jeunes? Tunis-Le Quotidien Bon nombre de jeunes attendent le grand amour. Un amour qui naît, grandit et s’épanouit… D’autres en ont marre que “Cupidon” ne les cible pas et finissent par lâcher prise et oublier une bonne fois pour toutes tout ce qui a un rapport avec le grand amour. Achraf n’a que 17 ans et il a fini par ne plus croire au coup de foudre. “Je crois qu'il ne s’agit que d’une chimère. Ce genre d’histoire n’existe pas… Ou du moins, cela ne m’arrivera pas. Je pense d'ailleurs qu’on n’aime pas avec le cœur, ce n’est qu’une métaphore. C’est la raison qui donne l’ordre d’aimer. On peut rencontrer une très belle fille et elle peut nous plaire vraiment et l’amour n’a rien à voir avec cela. C’est purement physique. Et tout ce qui est physique a un rapport avec le matériel et le matériel répond aux critères de la réflexion et de la raison”, dit-il. Mohamed Habib Ben Slama, 17 ans, également, ne croit pas du tout à l’amour et bien évidemment le coup de foudre ne fait pas partie de son glossaire. “Je suis trop “terre-à-terre”. Il suffit d’une petite réflexion pour bien comprendre que l’ère où nous vivons est centrée sur le matériel.` Il n’y a d’amour que lorsqu’il s’agit de relation parents-enfants. Toute autre relation en dehors de ce cadre est basée sur l’intérêt et l’hypocrisie. Certes on peut être attiré par l’apparence physique de quelqu’un, mais cela n’a pas de rapport avec les sentiments, les vrais”, dit-il. Marouane Rezgui, 17 ans, pense que l’amour est une affaire qui concerne les anciennes générations. “Après Abou Nawas et Ibnou Hazm, il n’y a plus d’amour… Que dire alors du coup de foudre et de l’amour dès au premier regard?! Pour aimer quelqu’un dès la première rencontre, il faut qu’il soit d’une beauté légendaire et qu’il soit aussi d’un caractère aussi angélique et ce genre de personne n’existe que dans notre imagination… Cela me pousse à dire que l’amour n’est qu’un truc extravagant”, dit-il. Manal, 18 ans, partage aussi le même avis. La jeune fille est profondément convaincue que l’amour ne peut plus avoir droit de cité dans notre époque. “Je crois à la compassion, au… donnant-donnant. Mais l’amour, ce n’est qu’une histoire de romance et de cinéma! L’amour n’est qu’une confusion. Nous pouvons avoir l’impression d’aimer quelqu’un tellement on s’entend avec lui ou par habitude de le côtoyer. C’est tout!”, dit-elle. Dhia El Hak Marzouki, 19 ans a un avis mitigé. Le jeune croit que le coup de foudre est une merveilleuse chose mais qui n’arrive qu’une fois tous les… cent ans. “Il faut d’abord préciser: deux sujets, au même moment et avec la même intensité. Certes c’est magnifique, mais cela arrive-t-il réellement? Comme je le vois dans les films à l’instar du “Coup de foudre à Notting Hill”, c’est vraiment trop beau pour être vrai! Toutefois, si cela arrive réellement, il y a beaucoup de choses qui entrent en considération. Il faut que tous les deux soient sincères et dévoués pour que cela aboutisse”, explique-t-il. Ce que nous pouvons lire entre les lignes des propos de Dhia, de Manal, d’Achraf et de Marouane, c’est une accusation implicite aux jeunes et surtout la gent féminine d’être trop “matérialistes”… Pourtant, les filles sont réputées être sentimentales et leur côté fleur bleue les mène à priori à croire à l’amour et au coup de foudre. En tout cas, c’est ce que confirme Arwa, 18 ans, “Je crois profondément que la coup de foudre existe. Mais il faut qu’il soit réciproque. C’est aussi la même chose pour l’amour. Tout sentiment sincère et réciproque a toutes les chances de s’épanouir”, dit-elle. Abir, 19 ans, candidate au bac, croit aussi que la meilleure des relations est celle qui naît suite à un coup de foudre. “Ce genre “d’électrochoc” doit cibler l’homme et la femme au même moment… Et je suppose que l’histoire qui va naître après ce foudre réciproque sera digne d’être inscrite dans l’ Histoire…”, dit-elle. Comme Abir et Arwa, Yosra, 19 ans, croit au coup de foudre et pense que c’est le plus beaux cadeau que Dieu puisse offrir à l’être humain… “Si cela m’arrivait, je serais sûrement l’être le plus heureux sur terre… Mais il faut être vraiment chanceux pour que l’amour soit semé dans les deux cœurs et au même instant!”. Croisons les doigts pour ces jeunes-là pour que… “Cupidon” les cible… Du moment qu'ils ne rêvent que de vivre le coup de foudre, le vrai. A.C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com