Tunis: Arrestation d’un suspect recherché depuis trois ans





Les trois protagonistes dans cette affaire avaient des objectifs complètement différents. L’amant voulait l’épouse, la maîtresse décidée de tirer profit de l’absence de son époux qui purge une longue peine derrière les barreaux et le complice qui veut sa part du butin... Tunis - Le Quotidien Douze mille dinars, deux colliers en or et quelques objets de valeur, voilà le pactole ramassé par ces deux truands qui ont perpétré un vol avec effraction dans une bijouterie de la place. Bien évidemment, les agents de police n’ont mis que peu de temps avant d’identifier l’auteur de ce délit et l’arrêter. Il fut ainsi condamné à trois ans de prison ferme. Il faut dire que l’accusé qui n’a pas dévoilé l’identité de son complice, a confié le butin à sa femme qui avait d’autres idées en tête. C’est que lorsqu’on évolue dans un contexte criminel, tous les débordements et n’importe quel dépassement sont permis. Raison pour laquelle l’épouse avait déjà pris un amant. Pis encore, elle profita de l’absence de son mari pour l’inviter à venir vivre chez elle et remplacer par la même occasion l’époux sur le lit conjugal. Il est vrai que rien ne manquait pour rendre cette aventure des plus agréables. L’argent, le cadre idéal et surtout la disponibilité de l’épouse décidée à satisfaire les caprices de son amant. Encore faut-il que le complice ferme l’œil et oublie, un tant soit peu, sa part du butin en question. C’est ainsi qu’il a décidé de se manifester après avoir appris que l’épouse recelait le fameux butin. Au départ il a opté pour la diplomatie en priant la femme de son associé de lui remettre sa part du butin. Malgré son insistance, il n’a eu que dalle. Du coup, il a décidé d’utiliser la manière forte en menaçant l’épouse de s’en prendre à sa vie. Finalement, il s’est résigné à l’idée d’informer l’époux des extravagances de sa femme et de sa relation avec son amant. Le mari touché dans son orgueil ne pouvait pardonner cette offense et chargea l’un des détenus qui quittait la prison d’aller laver son honneur. Le jour “J” l’ancien taulard débarqua au domicile de l’épouse, muni d’une arme blanche. Il tenta de lui asséner un coup afin de la persuader de lui remettre l’argent et les bijoux. Au passage, l’amant intervint et reçut un coup de couteau au niveau du visage. C’était suffisant pour semer la pagaille dans la maison et attirer ainsi l’attention des voisins qui alertèrent les agents de police. Dépêchés sur les lieux, les auxiliaires de la justice ont procédé à l’arrestation de tous les protagonistes dans cette affaire et mis fin à la cavale du complice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com