Gouvernement irakien : L’Administration Bush tente de peser





Le Quotidien-Agences L’Administration Bush tente de forcer les dirigeants kurdes et chiites irakiens à trouver un accord sur la formation du nouveau gouvernement irakien, avec l’intervention personnelle de la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice et du vice-président américain Dick Cheney, indique le New York Times hier. La chef de la diplomatie américaine a téléphoné vendredi au nouveau président irakien Jalal Talabani, un Kurde, pour lui demander de compléter son gouvernement «aussi vite que possible», et «de faire le point sur la situation», selon l’article qui cite un haut responsable du département d’Etat. Selon ce responsable, Rice n’a pas dit à Talabani comment former son gouvernement, mais aurait seulement insisté sur la nécessité d’accélérer le processus, ajoute le New York Times. Le journal souligne aussi qu’Adil Abdul Mahdi, un politicien chiite choisi pour être l’un des vice-présidents irakiens, a rencontré Rice et le vice-président Cheney à la Maison-Blanche, qui lui ont également fait part de l’impatience de l’Administration américaine à voir la formation d’un gouvernement irakien, souligne le journal. Rice a indiqué à Talabani et Mahdi qu’il s’était passé plus que le temps nécessaire depuis les élections de janvier, et qu’un gouvernement devait maintenant être formé, indique le journal. En soulignant que ces pressions de la Maison-Blanche constituent une nouveauté par rapport à l’approche non interventionniste affichée par l’Administration Bush vis-à-vis des Irakiens, le journal estime que leur impact n’est pas clair.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com