Othman Jenayah (Pdt E.S.S.) : «Nous serons plus fermes à l’égard des fauteurs de trouble»





Le président de l’Etoile Sportive du Sahel a tenu hier au siège du club un point de presse pour expliquer et communiquer la position du comité directeur des événements qui ont lieu mardi dernier. M. Jenayah a traité aussi de l’avenir immédiat du club et notamment de l’équipe senior de football. En partant du premier volet, le président de l’ESS crie à «la manipulation d’une petite frange de supporters par certains qui doivent tout à l’Etoile». Certes, le premier responsable du club se sent dépité par ce qui est advenu, mais s’est montré tranchant voire menaçant : «Nous n’acceptons pas que l’image de marque soit bafouée par des irresponsables. Nous saisirons les instances judiciaires dès qu'on nuit au club ou aux personnes travaillant au sein de l’Etoile. Nous assumons nos devoirs de défendre les droits du club et restons à l’écoute des remarques utiles et des critiques constructives. Mais nous ne cédons pas aux humeurs des «experts des cafés». Cela dit, M. Jenayah ne s’est pas attardé sur les événements de mardi dernier .Il a tout simplement rappelé «le parcours sans répit ni trêve depuis juillet dernier de l’équipe senior de football à laquelle la FTF a toujours refusé les demandes du report d’un match arguant que le calendrier établi doit être rigoureusement respecté. Que l’équipe aille disputer une finale retour de la Champion's League à Abuja ou qu’elle revienne d’Afrique, elle a été toujours astreinte au respect du calendrier». O. Jenayah a ensuite relevé que «tout n’a pas été négatif de la grogne d’un certain nombre de supporters puisque les commanditaires ont été démasqués et les joueurs ont été davantage responsabilisés. Je dois ici dire que Zoubeir Baya a joué pleinement son rôle de capitaine». * «Des changements en vue» Ce n’est ni au plan technique ou tactique que des changements interviendront au sein du club, mais Jenayah préconise «une réorganisation des structures du club à commencer par la section de football». Le président du club abonde à ce sujet et affirme en substance que «un nouveau souffle est nécessaire et une nouvelle stratégie devient impérative pour secouer la vie du club et dynamisant davantage sa gestion quotidienne. Ce sera une priorité à entamer au lendemain du 15 mai prochain». L’intérêt porté à cette sorte de mise à niveau est certainement dicté par la surcharge des responsabilités croisées qu’assume le président du club : «Réorganiser les structures, rajeunir les cadres dirigeants et instaurer la professionnalisation des rôles, tel est notre objectif immédiat», ajoute le président de l’ESS. Enfin, M. Jenayah a parlé de la situation -dit-il- satisfaisante, prévalant au sein des sections de volley-ball, de basket et hand-ball : «Nous privilégions dans ces sections la formation, les résultats ne sauront tarder. L’exemple est déjà donné par nos jeunes volleyeurs qui ont perdu dimanche honorablement la finale de la Coupe face au CSS. Le président étoilé conclut le point de presse en martelant que «le sport a ses vertus qu'il faut épargner de l’action des fauteurs de troubles». Il rappelle enfin que les efforts consentis par l’Etat doivent servir à la promotion de notre sport et hisser au plus haut niveau notre sport. De notre part, nous n’épargnons aucun effort pour que la contribution de nos sportifs soit utile telle qu’elle l’a été à plusieurs occasions et manifestations internationales». Mounir EL GAIED


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com