Opposition – Municipales : Les cartes seront-elles redistribuées ?





Les listes invalidées en hausse... Tunis - Le Quotidien Les observateurs rompus aux rouages de la vie politique s’accordent à dire que la vraie compétition au cours des élections municipales du 8 mai prochain aura lieu entre les partis de l’opposition, vu la “supériorité” confirmée du RCD sur tous les plans. La deuxième position suscitera, de fait, une compétition serrée qui se limitera, a priori, à trois formations politiques d’opposition... A la veille des rendez-vous électoraux, les analystes et les politiciens parlent souvent du Rassemblement Constitutionnel Démocratique et des autres. Les élections municipales du 8 mai ne dérogent pas a priori à cette règle. Le parti au pouvoir a présenté des listes dans toutes les circonscriptions électorales tandis que le meilleur des partis de l’opposition n’est pas arrivé à présenter plus d’une trentaine de listes. Raison pour laquelle, la compétition aura lieu essentiellement entre les partis de l’opposition dont les listes ont été validées. Aux dernières nouvelles, le nombre de listes non-validées a augmenté durant la journée d’hier, même si trois partis de l’opposition ont réussi à améliorer leurs chiffres en matière de liste validées en comparaison avec les Municipales de 2000. A priori, l’Union Démocratique Unioniste participe à la course électorale avec 23 listes alors que le parti social libéral participe avec cinq listes seulement. Le Mouvement des Démocrates socialistes et le Parti de l’Unité Populaire qui participent avec respectivement 32 et 33 listes au rendez-vous électoral du 8 mai ne se sont pas prononcés jusqu’à hier après-midi sur le nombre de leurs listes validées. * Compétition étroite Bien qu’il soit difficile d’évaluer les chances des partis de l’opposition, certains observateurs avancent, sur les pointes des pieds, des pronostics qui se basent sur des données historiques et des facteurs objectifs. Ces observateurs estiment que la compétition sera “très étroite” entre le MDS, le PUP et l’UDU avec une légère supériorité pour les démocrates socialistes. Le fait que les listes vertes soient favorites pour se situer à la deuxième place après le RCD repose sur deux facteurs. Le MDS a été le seul parti d’opposition qui avait réalisé des prouesses en 1981 outre le fait qu’il a remporté 79 sièges durant les Municipales de 2000 même si d’aucuns pensent que le parti d’Ismaïl Boulehya a beaucoup perdu de sa capacité de mobilisation sous l’effet des luttes intestines qui le traversent. Le MDS est également le parti qui a compté le plus sur ses partisans et sympathisants en matière de formation de ses listes contrairement à d’autres formations d’opposition. Toujours est-il que le PUP et l’UDU pourraient créer la surprise. Une chose est désormais presque sûre: ces deux partis ont de grandes chances d’améliorer leur représentativité au sein des Conseils municipaux puisqu’ils n’ont remporté que 42 sièges pour le PUP et 36 sièges pour l’UDU en 2000. Reste que cela demeure tributaire d’une bonne campagne électorale. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com