Crime d’El Afrane à Sfax : Arrestation du meurtrier





Le 18 octobre 2004, le corps d’un jeune homme a été découvert par sa sœur qui a alerté les agents de police. Une enquête a été ouverte afin de retrouver l’auteur de ce meurtre. Six mois durant, les auxiliaires de la justice n’ont épargné aucun effort pour élucider le mystère qui réside derrière ce crime. Finalement, le meurtrier est tombé entre les mains des agents de police, relevant de l’unité de police judiciaire de Sfax Nord (Sakiet Ezzit). Tunis - Le Quotidien Le meurtrier a été, en effet, arrêté avant-hier dans un café situé au centre-ville de Sakiet Ezzit. Il a attiré l’attention des agents après avoir demandé au serveur si la victime fréquentait toujours l’établissement. C’était tout de même étrange que quelqu’un pose une telle question. Dès lors le suspect a été embarqué au poste où il a été soumis à un interrogatoire. Après avoir tenté de se dérober derrière des explications vagues, le suspect s’est rétracté passant aux aveux. Il a déclaré avoir fait la connaissance de la victime le jour même du meurtre, c’est-à-dire le 16 octobre 2004. Après une brève discussion, il a compris qu’il s’agit d’un homme au comportement pervers. D’ailleurs, selon les dires du meurtrier, la victime lui a proposé de l’accompagner chez lui. Les deux hommes se sont dirigés ainsi au domicile de la victime situé au niveau de la route d’El Afrane à Sfax. Il est à rappeler que la victime vivait seule. De ce fait, elle a rompu tout rapport avec sa famille qui lui reprochait ses tendances douteuses. Arrivés alors sur les lieux, les deux hommes ont eu des rapports intimes. Suite à quoi, le meurtrier a recouvré ses esprits. Du coup, il s’est mis en colère se déchaînant contre la victime. Il a saisi un tricot qu’il a utilisé pour l’étrangler. Pour l’achever, le meurtrier n’ a pas hésité à ramasser une barre de fer assénant plusieurs coups à différents endroits du corps de la victime. Il quitta ensuite les lieux comme si de rien n’était. Deux jours plus tard, la sœur de la victime s’est rendue au domicile de son frangin qui ne donnait aucun signe de vie. Elle a découvert son corps gisant par terre. Alertés, les agents de police accompagnés d’un juge d’instruction se sont dépêchés sur les lieux du crime où ils ont constaté le décès de la victime. Une information judiciaire a été ordonnée suivie de l’ouverture d’une enquête qui a duré six mois et a abouti à l’arrestation du meurtrier. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com