Accidents du travail et maladies professionnelles : Les chiffres de la peur





Les accidents du travail et les maladies professionnelles continuent à causer des pertes considérables en Tunisie. Le premier trimestre de 2005 a été soldé par 10182 accidents de travail faisant 41 morts et 124 172 jours de travail perdus. Tunis - Le Quotidien Les chiffres correspondent en effet aux accidents qui ont été pris en charge par la Caisse de sécurité sociale. Ils ont été révélés hier au cours du séminaire organisé par le ministère des Affaires sociales, de la solidarité et des Tunisiens à l’étranger, portant sur le thème: “Les normes de la sécurité au travail au service de la compétitivité de l’économie nationale”. M. Rafaâ Dkhil, ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’étranger, a indiqué à cet effet que, malgré les efforts et les divers programmes mis en œuvre par l’Etat en vue d’encourager les opérateurs économiques des différents secteurs à mettre en application les procédures et les normes de sécurité , les chiffres concernant les accidents du travail demeurent préoccupants. Pour remédier à cette situation, le ministre a annoncé que son département coordonnera avec les différentes parties intervenantes en vue de mettre en œuvre de nouvelles procédures plus exigeantes surtout pour les secteurs qui enregistrent les taux les plus élevés en terme d’accidents de travail. * 15 millions de dinars S’agissant du coût direct de la prise en charge des victimes des accidents du travail et des maladies professionnelles, et selon des estimations déclarées par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) le accidents du travail ayant lieu au cours de l’année 2004 ont coûté à la collectivité plus de 15 milliards de nos millimes. 2004 a enregistré, rappelons-le, plus de 47200 accidents, faisant 204 morts parmi plus de 1,2 millions d’ouvriers tous secteurs d’activité confondus. Ces accidents ont engendré 842 529 jours de travail perdus. Par ailleurs et bien que la tendance ait enregistré une baisse de l’ordre de 35% au cours des trois (3) premiers mois de 2005, plusieurs secteurs continuent cependant à enregistrer une croissance en matière d’accidents professionnels. Les secteurs à risques sont, en premier lieu, le bâtiment, les travaux publics et l’industrie d’extraction (mines...). Plus de 1500 accidents ont été enregistrés, en effet, dans ces trois secteurs au cours du premier trimestre de 2005. La répartition géographique des accidents par gouvernorat place d’autre part la ville de Sfax en tête de liste avec plus de 8200 accidents en 2004 et 1822 accidents seulement au cours des trois premiers mois de l’année en cours. * Les sous-traitants Sur un autre plan, M. Ridha Bouzriba, secrétaire général adjoint de l’UGTT a appelé à renforcer davantage les mesures de contrôle auprès des opérateurs privés qui tendent à négliger les normes de sécurité. Le représentant de l’UGTT a souligné la nécessité de mettre en œuvre une approche plus rigoureuse pour ce qui est des entreprises de sous-traitance qui ont enregistré au cours de 2004 plus de 4500 accidents de travail. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com