Automobile/ Anis Keskès (34ème du Rallye de Tunisie) : «Nous progressons, mais les subventions tardent à le faire»





Le rideau est tombé depuis quelque temps sur la huitième édition du Rallye de Tunisie. On y revient pour faire le point avec l’un des heureux participants tunisiens à avoir franchi la ligne d’arrivée. Anis Keskès parle de sa propre performance et celle de ses compatriotes. Lors de la dernière édition du Rallye de Tunisie, les satisfactions n’ont pas manqué. En effet, trois équipages tunisiens ont pu terminer parmi les trente-quatre premiers, ce qui constitue un très bon résultat. Anis Keskès pense même que ces résultats sont très encourageants. “Je tiens à rappeler que nos véhicules ordinaires n’ont rien à voir avec les grosses cylindrées des autres participants européens. Malgré ce handicap, nous nous sommes bien battus et nos résultats en témoignent. C’est la preuve que nous ne manquons pas de talent et que nous sommes en train de progresser nettement. Abla Lassoued, Salim Kammoun et moi-même avons surpris tout le monde en franchissant la ligne d’arrivée parmi les meilleurs. Il y a eu des moments difficiles que nous avons pu vaincre grâce à notre solidarité et nous étions tous déterminés à réaliser une belle performance qu’on dédie au cher regretté Latif Chedly”. Anis Keskès, visiblement très content de sa performance alors qu’il n’en est qu’à sa troisième participation au Rallye de Tunisie, peine à cacher son amertume vis-à-vis des sponsors:”Le résultat est là, mais nous devons à chaque fois compter sur nos propres et modestes moyens pour être au rendez-vous. A titre personnel, l’argent que j’ai pu ramasser de tous mes sponsors suffisait à peine pour payer l’inscription et bénéficier de quelques équipements. A chaque fois, je dois recourir à mon propre argent pour m’assurer les conditions minimales d’une participation honorable. En attendant la mise en place officielle d’une fédération nationale, les sponsors doivent nous aider davantage, d’autant qu’ils sont bénéficiaires grâce à nos performances”. Anis a tenu également à rendre hommage à son co-pilote Karim Marrakchi, ainsi qu’à ses sponsors et à tous les participants tunisiens au Rallye. Le verra-t-on prendre part à l'avenir à d’autres compétitions plus exigeantes? Il souhaite vivement le faire, mais tout cela dépendra des moyens mis à sa disposition. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com