Cuba et le Venezuela renforcent leur alliance contre Washington





Le Quotidien-Agences Fidel Castro et Hugo Chavez, les présidents cubain et vénézuélien, ont adressé jeudi aux Etats-Unis un message fort d'indépendance en signant une série d'accords bilatéraux et en soutenant un projet alternatif de coopération économique en Amérique latine, qui exclurait Washington. La visite d'Hugo Chavez à Cuba coïncide avec une conférence internationale des opposants à la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), soutenue par les Etats-Unis, qui n'est pas entrée en vigueur cette année, comme prévu, en raison de la résistance de certains pays. "Le Venezuela était une colonie américaine, a déclaré Hugo Chavez devant des hommes d'affaires de son pays venus présenter leurs produits à Cuba. Désormais nous sommes libérés, nous sommes libres de conclure des accords commerciaux avec tous les pays." Arrivé mercredi soir à La Havane, Hugo Chavez a retrouvé son homologue cubain hier au sommet international d'opposition à la ZLEA. Ils y ont défendu ensemble leur Alternative Bolivarienne pour l'Amérique (ALBA), une coopération économique qui exclurait les Etats-Unis. Les pays membres de l'ALBA, qui signifie "aube" en espagnol, resteraient libres de négocier séparément leurs propres accords commerciaux avec les Etats-Unis. Les membres de l'administration américaine se sont aussi inquiétés du durcissement du pouvoir à Caracas, alors que le Venezuela tisse des liens de plus en plus forts avec Cuba. "Nous sommes deux personnes qui pensons à l'avenir, a déclaré jeudi soir Fidel Castro lors d'une intervention diffusée à la télévision, saluant la Révolution bolivarienne de Chavez. Ce que nous avons réalisé en 46 ans, vous l'avez accompli en 5 ans."


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com