Soupçonné d’avoir agressé une fille de joie : L’accusé déclare avoir voulu se marier avec elle





Le tribunal de première instance de Tunis vient d’examiner une affaire dont l’accusé est un jeune homme soupçonné d’avoir attaqué dans sa chambre une fille de joie exerçant son activité à Tunis dans une maison close... Après les délibérations, il a été condamné à deux ans de prison... Tunis - Le Quotidien C’est une affaire qui a pris la tournure d’un drame social. C’est que selon les dires du suspect, il s’agit d’un coup monté de toutes pièces par la matrone chargée de la fille de joie en question qui n’a pas hésité à employer la force afin de dissuader sa protégée de revenir sur sa décision, celle de convoler en justes noces avec le suspect. A vrai dire, le jeune homme avait pris l’habitude de fréquenter l’établissement avec une préférence spéciale pour la jeune fille de joie. De ces multiples rencontres, une véritable histoire d’amour allait voir le jour. Du coup, le suspect ne pouvant plus se passer de sa dulcinée, ne ratait aucune occasion pour lui exprimer ses “nobles” sentiments lui conseillant de “revenir sur le droit chemin” et rompre avec la prostitution. Il faut dire que le jeune homme est allé jusqu’à promettre le mariage à la fille de joie afin de l'aider à sortir de ce qu’il appelait “l’enfer”. A force d’insister il est parvenu à convaincre sa dulcinée de réfléchir à ce sujet éveillant au passage des soupçons de la matrone qui ne pouvait en aucun cas laisser échapper cette poule aux œufs d’or d’autant qu’il s’agissait d’une fille jeune, jolie et débarquant fraîchement dans le milieu. D’ailleurs, elle ordonna à deux de ses connaissances, deux loubards qui fréquentaient ce genre d’endroit de garder les yeux grands ouverts et d’utiliser la force au cas où le jeune homme tentait d’approcher la fille de joie. Ce qui fut le cas, le mois dernier, lorsque le suspect s’est rendu dans la chambre de sa dulcinée. A peine s’était-il mis à parler avec elle que deux énergumènes ont fait irruption dans la chambre, essayant d’agresser le suspect qui s’est défendu en tirant un couteau dissimulé sous ses vêtements tentant de porter des coups à ses agresseurs. Il fut tout de même neutralisé et remis aux agents de la police. Néanmoins, lors de son interrogatoire, la matrone a donné une autre version des faits déclarant avoir été surprise par les cris d’une fille de joie qui demandait de l’aide. En pénétrant à l’intérieur de la chambre, elle a constaté qu’un client tentait d’asséner des coups de couteau à la victime. Dès lors, la matrone a demandé à son tour, de l’aide à ses autres collègues qui ont alerté les agents de police. Dépêchés sur les lieux, ces derniers ont arrêté le suspect. Après avoir mené leur enquête ils ont remis l’accusé entre les mains de la justice. Traduit dernièrement devant le tribunal de première instance de Tunis, le client amoureux a écopé de deux ans de prison. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com