Nord-Ouest : Elle attaque la maîtresse de son époux dans son bureau





A peine s’est-elle remise d’une blessure qui a pris tout son temps pour se cicatriser qu’elle a été victime d’un deuxième drame dont elle ne pouvait sortir sans commettre l’irréparable... Tunis - Le Quotidien Le petit déjeuner servi, tout le monde s’est attablé autour de la mère pour grignoter un petit morceau et partir à l’école comme à l’accoutumée. Les deux gamines trouvaient toutes les peines du monde pour finir leur bol de lait et furent ainsi secouées par leur mère qui tenait à leur équilibre alimentaire. C’est que depuis son divorce la malheureuse s’efforçait de combler le vide engendré par l’absence de son mari, d’autant que les deux filles ne comprenant pas ce qui leur arrivait, ont changé littéralement de comportement allant jusqu’à refuser de manger. Il faut dire que peu à peu, leur mère a réussi à remonter la pente oubliant un tant soit peu ce cauchemar et même à convaincre ses deux filles que la vie devait continuer, même si leur père a choisi de les quitter pour aller vivre avec une autre femme. Seulement, il fallait être plus solide pour pouvoir encaisser un autre coup. C’est que son ex a eu le culot de mettre fin à leur compte courant bancaire “conjoint”. Du coup, plusieurs traites et même des chèques ont été rejetés par la banque faute de provisions. Malgré sa tentative de ramasser l’argent nécessaire pour honorer ses engagements financiers, l’épouse a vu toutes les portes se refermer au point d’aller demander finalement de l’aide à son patron tout en sachant que ce dernier n’attendait que cette occasion pour renouveler son éternelle demande... C’est que depuis longtemps, il insistait en faisant des avances qui, parfois, dépassaient la limite de l’indécence. Mais que faire lorsqu’on est à deux doigts de la porte de la prison. Dans un moment de faiblesse, la jeune femme divorcée s’est laissée faire devenant par la même occasion la maîtresse de son patron. Le temps que l’épouse de ce dernier ait vent de cette liaison et c’est tout un scandale qui allait éclater au sein du bureau où travaillait “la maîtresse”. Il faut dire que les deux femmes en sont venues aux mains, allant jusqu’à échanger des coups de poings. Alertés, les agents de police débarquèrent sur les lieux avant de neutraliser les deux femmes et les inculper d’échange de coups. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com