Otage australien en Irak : Canberra refuse de céder





Le Premier ministre australien John Howard, fervent allié des Etats-Unis en Irak, a refusé hier de céder à l'ultimatum de résistants qui détiennent en otage un ressortissant australien, mais une équipe de fonctionnaires australiens est en route pour tenter de faire libérer l'entrepreneur. La famille de l'otage s'est déclarée "extrêmement inquiète" sur le sort de Douglas Wood, 63 ans. Howard a déclaré que la politique étrangère australienne ne pouvait pas être "dictée par des terroristes" et qualifié l'enlèvement "d'acte diabolique". Les ravisseurs de Douglas Wood exigent le retrait d'Irak des troupes australiennes, américaines et britanniques, selon une vidéocassette transmise à la chaîne de télévision britannique Sky News. L'homme d'affaires, résidant aux Etats-Unis depuis 1992 et marié à une Américaine, fournissait des services à l'armée américaine en Irak quand il a été pris en otage, selon la presse. "S'il vous plaît, aidez-moi. Je ne veux pas mourir", implore-t-il dans la cassette, où il est filmé assis par terre entre deux hommes encagoulés armés de fusils d'assaut. "Nous continuerons à faire tout ce que nous pouvons, conformément à notre position qui consiste à ne pas céder aux ravisseurs. Nous ne pouvons pas modifier cette position et nous ne modifierons pas cette position", a asséné Howard sur la radio australienne ABC. Le ministre des Affaires étrangères a pour sa part précisé qu’une équipe était en route pour l’Irak, formée de diplomates, de fonctionnaires de la police fédérale et de personnels de la Défense.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com