Crise jordano-irakienne : Bagdad «offensé», la Jordanie veut calmer le jeu





Le Quotidien-Agences Bagdad et Amman tentent de circonscrire la crise provoquée par l’implication présumée d’un Jordanien dans un attentat sanglant en Irak, Bagdad se disant «offensé» mais désireux de régler la question. La Jordanie a quant à elle décidé de renvoyer son chargé d’affaires en Irak pour calmer le jeu. «Les Irakiens sont très offensés par la manière cavalière dont la Jordanie a répondu aux sentiments des Irakiens vis-à-vis de l’attentat de Hilla», a déclaré mardi à l’AFP le chef de la diplomatie irakienne Hoshyar Zebari. «Il existe une volonté de régler la crise avec la Jordanie mais cela nécessitera du temps et de plus amples consultations au sein du gouvernement irakien et avec l’ambassadeur d’Irak à Amman rappelé à Bagdad», où il est arrivé hier, a ajouté Zebari. «Nous devions rappeler notre ambassadeur en Jordanie, pour calmer la rue irakienne qui est en colère», a expliqué Zebari. Le roi Abdallah II a ordonné le retour immédiat à Bagdad du chargé d’affaires jordanien pour désamorcer la crise, avait déclaré lundi soir le Premier ministre jordanien, Fayçal Al-Fayez, après une rencontre à Alger avec le président irakien et des entretiens entre les chefs de diplomatie des deux pays.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com