“Qiças” : Le tumulte des lettres





A voir la qualité des nouvelles éditées dans le denier numéro (janvier-mars 2005) de Qiças, le lecteur ne peut que s’en réjouir. Et afficher sa satisfaction. Fondée il y a près de 40 ans par l’écrivain tunisien Mohamed Laâroussi Metoui, Qiças, une revue littéraire trimestrielle, n’a pris ni rides ni ridules. Ceci revient et de droit au Club de la Nouvelle du centre Culturel Abou Al-Kacem Chabbi d’El Ouardia, animé par une pléiade d’hommes de lettres de la trempe de Nacer Toumi, Youssef Abdelati, Massoûda Abou Bakr, Yahia Mohamed et Radhouane et dirigé par Ahmed Mamou. Au fil des ans, Qiças n’a fait que gagner en maturité tout en gardant sa fraîcheur créative. Son objectif: donner les clefs de l’évolution technique de l’écriture de la nouvelle dans la langue d’Al Moutanabbi. Dans son 131ème numéro, paru il y a quelques jours, la revue a rendu dans sa préface hommage à un monument de la pensée tunisienne, feu Mahmoud Messaâdi, qui nous a quitté en décembre dernier, laissant derrière lui un legs inestimable. Confirmant sa volonté de participer à la découverte et au suivi de nouvellistes en herbe, Qiças qui a sélectionné une dizaine d’écrits garde un œil sur la littérature dans le monde en nous offrant quelques traductions tout en s'ouvrant à la critique, analyse et étude. Ahmed Mamou, nous impressionnés avec sa grande culture dans une étude concise mais ô combien utile sur l’écriture française du siècle écoulé. Il a passé en revue tous les genres qui ont habillé la littérature romanesque de l’Hexagone. Succulente par ses romans de mœurs, de l’absurde, de la révolte, de l’analyse, de l’érotisme… en passant par le roman initiatique ou roman-souvenirs. Tous rythmés par des symboles et emblèmes. Ces analyses précises et limpides conduisent le lecteur à une compréhension meilleure de la construction romanesque. A travers les bruissements de 102 pages, la revue se présente intéressante, à la lisière d’un guide d’enseignement. En parcourant les nouvelles racontées avec talent, humour, ironie, un brin de magie et de retenue à la fois pour dire l’émotion pure, nous ne pouvons que dire que la créativité se porte bien. Pourvu qu’on sache comment l’entretenir. Qiças a en tout cas fait du bon boulot. Zohra ABID ____________________ Changement Il vient d’être décidé, le 12 mars, un changement dans le bureau de la direction du Club de la Nouvelle. Le nouveau bureau se compose comme suit: - Président d’honneur: Mohamed Laâroussi Metoui - Président: Yahia Mohamed. Son adjoint: Ahmed Mamou - Secrétaire général: Nacer Toumi. Son adjoint: Massoûda Abou Bakr - Trésorier: Taïeb Fekih Ahmed. Son adjoint: Youssef Abdelati


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com