Un opposant libanais : Il n’y a plus de consensus sur les armes du Hezbollah





Beyrouth - Agences Le consensus national sur l’armement du Hezbollah chiite libanais, proche de Téhéran et Damas, “n’existe plus”, a affirmé le député de l’opposition libanaise anti-syrienne Nassib Lahoud, dans une interview à l’hebdomadaire libanais Magazine à paraître aujourd’hui. Avant le retrait de l’armée israélienne du Liban sud en mai 2000, “il y avait un consensus sur le fait que le parti (Hezbollah) devait conserver ses armes. Ce consensus n’existe plus”, selon lui. “Le Hezbollah sait parfaitement qu’il n’y a plus de consensus national autour de la façon de gérer le conflit israélo-arabe comme sur le fait qu’il conserve son armement”, soutient le député. Selon lui, il appartiendra après les élections législatives, prévues en principe avant fin mai, au “gouvernement d’union nationale de mener des discussions avec tous les groupes, y compris le Hezbollah, pour décider de l’avenir de la branche armée de ce parti. Je suis sûr que nous arriverons à des solutions qui préserveront le Liban”.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com