Retrait de Gaza : Les opposants engagent une bataille à la Knesset





Les opposants au retrait israélien prévu de la Bande de Gaza concentraient hier tous leurs efforts pour obtenir la tenue d'un référendum qui doit faire l'objet d'un débat crucial lundi à la Knesset, avant le vote du budget de l'Etat. Le Quotidien-Agences Les opposants sont parvenus à obtenir l'aval de la commission des Lois de la Knesset au projet prévoyant la tenue d'un référendum national sur le plan du Premier ministre Ariel Sharon d'évacuer l'armée et les colonies juives de la bande de Gaza à partir de juillet, de même que quatre colonies isolées de Cisjordanie. Le projet a été voté avant-hier par 9 députés contre 8 par la commission des Lois. Il doit être discuté lundi en première lecture en séance plénière au Parlement et pourrait être suivi par un vote immédiat à moins que le gouvernement en fasse une question de confiance. Mais le vote à l'arraché en commission n'implique pas que la Knesset en séance plénière adoptera le projet. En effet, la majorité des 120 élus, en premier lieu Sharon, lui sont hostiles estimant qu'il a pour but de torpiller le plan de retrait sous prétexte de prévenir une "guerre fratricide". Les opposants au référendum misent sur 64 députés, selon les décomptes de la presse: 14 des 40 députés du parti Likoud de Sharon, 21 du parti travailliste, 15 du parti centriste Shinouï, 8 députés arabes israéliens et 6 du parti de gauche Yahad. Les pro-référendum comptent eux à ce stade sur 38 députés: 26 du Likoud et 12 de l'opposition d'extrême droite. Les députés des partis ultra orthodoxes, Shass (11 sièges) et Liste Unifiée de la Tora (6 sièges), n'ont pas fixé leur position. Pour avoir une chance de l'emporter, il leur faudrait que le Likoud vote en bloc au Parlement pour le référendum, conformément à une décision de son comité central, ce qui paraît exclu. Néanmoins, le ministre des Finances Benjamin Netanyahu a tenté avant-hier soir de convaincre le chef spirituel du Shass, le rabbin Ovadia Yossef, de soutenir le projet de référendum, provoquant le courroux de l'entourage de Sharon.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com