EL Menzah: Meurtre sur fond de débauche





Il a fallu qu’un jour ou l’autre, ce sursaut d’orgueil ait lieu. Car, en aucun cas, ces longues années d’humiliation ne pouvaient continuer d’autant que son honneur était, à longueur de journées, bafoué par les êtres les plus proches, à savoir sa femme et sa fille... Tunis - Le Quotidien A vrai dire, tous les ingrédients étaient réunis pour que ce drame déchire toute une famille qu’on croyait à l’abri de la débandade et de l’effritement. Il y a, en effet, quelques années, il a tout fait pour que sa fille unique aille exercer dans un pays du Golfe le métier d’hôtesse de l’air. Le malheureux s’en est allé jusqu’à donner de l’argent pour que cette charmante demoiselle décroche un poste. Ce père de famille ne savait pas que sa fille allait être à l’origine de tous ses malheurs. C’est que la nature était très généreuse avec elle: une peau blanche comme des grains de sel sortant tout juste d’une saline vierge, des cheveux noirs, et un corps élancé à mettre le feu dans n’importe quel cœur, aussi solide soit-il. Elle avait ainsi tout pour attirer les regards, éveiller les instincts et dompter les hommes les plus sûrs d’eux. Il est dans la logique des choses qu’une fille ayant ce profil ait des caprices à satisfaire. Et comme le mot “caprice” est synonyme du mot “argent”, notre jeune hôtesse n’avait d’yeux que pour les billets verts, les fameux dollars. De toutes les manières elle était décidée à faire fortune quitte à se permettre quelques dépassements. D’aventure en aventure, notre charmante hôtesse collectionnait les amants comme on collectionne les timbres. Il est évident que de cette façon, elle décide de rompre avec ces activités douteuses surtout que son compte en banque lui permettait de mener la belle vie et même de s’offrir une luxueuse villa du côté d’Ennasr. Son père qui n’a jamais douté de la moralité de sa fille continuait à la soutenir même lorsqu’elle recevait des hommes at home pour soi-disant lancer un projet et investir ainsi l’argent qu’elle a gagné pendant son séjour au Golfe. En réalité, l’ancienne hôtesse avait renoué avec ses anciennes habitudes. La seule qui était au courant de son manège était sa mère qui, à quarante-cinq ans, pensait se requinquer et rattraper le temps perdu à côté d’un homme que la maladie avait contraint à prendre un congé prématuré du lit conjugal. Ainsi entre une fille décidée à faire beaucoup d’argent et une mère déstabilisée par la chaleur de la ménopause, l’honneur d’un homme allait être bafoué sans que le malheureux ne puisse réagir. Certes, il trouva dans l’alcool un moyen pour noyer son chagrin, mais c’était insuffisant pour qu’il ferme l’œil sur ce que faisaient les êtres les plus proches de lui, à savoir sa femme et sa fille. La seule fois où il a affiché son opposition s’est terminée dans le sang. Sa fille avait organisé une soirée à laquelle était convié un homme d’un certain âge, qui, sous l’effet de l’alcool, n’a pas hésité à s’esseuler avec la mère tout en envoyant ses doigts se promener là où il ne fallait pas. A cet instant le père décida d’agir en rappelant sa femme à l’ordre, mais il reçut une gifle magistrale. Pour laver cet affront, il se saisit d’un couteau qui traînait sur la table et assena plusieurs coups à son rival le tuant sur le coup. Après quoi, il s’est rendu aux agents de l’ordre. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com