Qoreï : Halte à la colonisation





Le Quotidien-Agences Le maintien de blocs de colonies juives en Cisjordanie, auquel Washington semble donner son soutien, empêchera la création d'un Etat palestinien viable, a affirmé hier le Premier ministre palestinien Ahmad Qoreï. "Le maintien de ces blocs est extrêmement dangereux car il invalide l'Etat viable dont a parlé le président Bush dans sa vision" de deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte, a déclaré à la presse Qoreï. "Ces blocs que l'administration américaine a légitimés en donnant son soutien à Israël rendent impossible la création d'un Etat palestinien viable", a-t-il ajouté. La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a nié tout désaccord avec Israël sur un futur maintien des blocs de colonies en Cisjordanie, dans une interview diffusée avant-hier par la radio publique israélienne. Cette mise au point faisait suite à la publication vendredi dans les médias israéliens de propos attribués à l'ambassadeur des Etats-Unis à Tel-Aviv, Dan Kurtzer, aussitôt démentis, selon lesquels Washington s'opposerait au maintien de blocs de colonies. Israël a annoncé le 21 mars qu'il allait continuer à construire des logements dans les trois principales colonies israéliennes de Cisjordanie, Maalé Adoumim Goush Etzion et Ariel (nord de la Cisjordanie). Qoreï a cité l'exemple d'Ariel "qui est construite à 22 km en profondeur en territoire palestinien et sur la principale nappe aquifère" de Cisjordanie pour souligner l'ampleur du problème que poserait le maintien de blocs de colonies. Qoreï a par ailleurs minimisé le transfert de contrôle sécuritaire aux Palestiniens dans des villes de Cisjordanie, estimant que c'est de "la poudre aux yeux". "Le ministre des Finances Salam Fayad s'est rendu à Tulkarem hier mais l'armée israélienne l'a empêché d'y entrer bien qu'elle eût annoncé s'être retirée de cette région", a-t-il affirmé. Israël a transféré aux Palestiniens des responsabilités sécuritaires dans la région de Tulkarem le 21 mars et Ariha le 16 mars. Le ministre israélien de la Défense Shaoul Mofaz a donné pour instruction à l'armée israélienne de retarder le transfert prévu prochainement du contrôle sécuritaire de la ville de Kalkiliya, a rapporté dimanche la radio publique israélienne. Selon Mofaz, cité par la radio, les Palestiniens n'ont pas rempli leurs engagements à la suite du transfert des deux premières villes, Tulkarem et Ariha.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com