Les enfants et les jeux vidéo : Ne pas dépasser la dose prescrite





Les jeux de divertissement et éducatifs sont nécessaires pour l’enfant, mais une diversité dans le choix des thèmes est importante pour l’équilibre des jeunes. Un professionnel et un psychiatre s’expriment. Tunis-Le Quotidien «Beaucoup d’enfants guident leurs parents dans le choix des jeux sur CD mais ne font pas toujours le bon choix». C’est en ces termes que M. Ali Hammami, informaticien et tenancier d’une unité de vente et de gravure de CD dans la capitale parle de l’engouement des jeunes pour les jeux vidéo et de leurs choix parfois déraisonnables. D’une manière générale les jeux proposés peuvent être classés en trois catégories. Il y a les jeux de stratégie, les jeux d’action et les jeux de rôle, outre les jeux purement éducatifs. Les jeux de stratégie, comme leur nom l’indique, sont basés sur l’intelligence de l’enfant qui est appelé à réfléchir et à concevoir la meilleure méthode pour parvenir à une finalité donnée. Cette catégorie de jeux ouvre de larges horizons aux enfants et leurs permettent de forger leur intelligence. Les jeux d’action par contre n’exigent du joueur que la rapidité et la célérité généralement dans un combat ou dans une course infernale de voitures. Les jeux de rôle, quant à eux, exigent du joueur une identification totale à un personnage réel ou imaginaire pour accomplir une série d’actions généralement des éliminations physiques d’adversaires. Ils s’impreignent des personnages choisis durant toute la période. * Les jeux se suivent, mais ne se ressemblent pas. D’après les constatations de M. Hammami, les jeunes n'équilibrent pas leurs choix. Beaucoup optent pour les jeux de violence et s’impliquent dans les jeux de rôle d’une manière inquiétante. Certains parents se montrent passifs et ne guident pas le choix de leurs progénitures. Mme Zohra Aïssa, psychiatre, pense toutefois que par principe tout jeu est structurant et utile. Il permet à l’enfant d’apprendre à affronter des situations données. Toutefois, notre interlocutrice attire l’attention sur l’abus, car il peut engendrer des automatismes comportementaux graves et dangereux. L’enfant risque, en effet, de s’identifier à ces héros et à s’assimiler à des gens dont la conduite n’est pas toujours irréprochable. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com