Les Tunisiens à l’étranger : Débat de fond sur les principales préoccupations





Le chômage semble devenir l’une des préoccupations majeures de la communauté des Tunisiens à l’étranger. D’après un rapport traitant les divers indicateurs socio-économiques, présenté hier par l’Office des Tunisiens à l’étranger, plus de 23% de la population active des Tunisiens résidant à l’étranger sont à la recherche d’un emploi. Tunis - Le Quotidien La Conférence annuelle des attachés sociaux à l’étranger, tenue hier à Tunis, à l’initiative du ministère des Affaires sociales, de la solidarité et des Tunisiens à l’étranger, a été une occasion pour passer en revue les résultats des différents programmes mis en action par les principales structures d’encadrement relevant de l’Office des Tunisiens à l’étranger. La conférence qui prend fin aujourd’hui porte en effet sur l’examen des principaux indicateurs sociaux, économiques et culturels de la communauté des Tunisiens résidant à l’étranger, outre l’étude des nouvelles stratégies à engager pour répondre au maximum aux nouvelles préoccupations résultant des mutations socio-économiques qui marquent les pays d’accueil. Dans le chapitre démographique, il y a lieu de constater une évolution constante du nombre des Tunisiens à l’étranger. Cette communauté est forte de 843 mille individus dont 84% résident dans les pays d’Europe. Les statistiques de l’année 2003 montrent d’autre part, que près de 20% des Tunisiens à l’étranger disposent de la double nationalité parmi lesquels 110.957 ont la nationalité tuniso-française. * Le chômage frappe fort Par ailleurs, cette population tend à être confrontée à de nouvelles contraintes liées aux changements socio-économiques que connaissent les pays d’accueil. D’après M. Ahmed Akkari, directeur au ministère des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’Etranger, chargé de l’assistance sociale des Tunisiens à l’étranger, l’intérêt est de plus en plus porté sur la question du chômage qui touche désormais une partie importante de la population active. “Le phénomène est en relation directe avec la situation du marché de l’emploi et la conjoncture économique dans les pays d’accueil”, souligne-t-il. Et d’indiquer “que la situation exige ainsi de nouvelles approches quant à l’orientation et l’encadrement des jeunes de la 2ème génération pour avoir des compétences et des spécialités qui correspondent aux exigences du marché d’emploi du pays où ils résident”. Notons dans ce cadre que le chômage touche désormais plus de 23% de la population active parmi les Tunisiens à l’étranger. Cette population composée de cadres, d’hommes d’affaires, de commerçants et de fonctionnaires est estimée à 530256 individus en 2003, soit 63% de l’ensemble de la communauté des Tunisiens à l’étranger. * Ressources humaines et financières Par ailleurs, et d’après un récent recensement des compétences tunisiennes à l’étranger effectué par l’office des Tunisiens à l’étranger, on compte aujourd’hui pas moins de 6575 compétences résidant dans 61 pays différents à travers le monde. Ces compétences opèrent dans (7) domaines différents (universitaires, ingénieurs et architectes, médecins, avocats, informaticiens, hommes d’affaires et autres ...). A noter dans le même cadre que le ministère des Affaires sociales, de la Solidarité des Tunisiens à l’Etranger opère activement dans le but d’attirer davantage de compétences tunisiennes. Sur un autre plan, et concernant la contribution des Tunisiens à l’étranger dans les efforts de développement en Tunisie à travers l’investissement et le transfert en devises, on note que durant la période allant de 1993 à 2003, le volume des investissements générés par les Tunisiens non-résidents est de l’ordre de 305 millions de DT. Pour ce qui est des transferts financiers réalisés en 2003, le volume a été de l’ordre de 1611 millions de DT. Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com