Cité Ennasr : Pour rompre avec la routine, il vole des voitures de luxe





C’est une famille qui a tout pour être heureuse. Mais les apparences sont parfois trompeuses. C’est que ni la fortune du père ni les origines bourgeoises de la mère n’ont suffi pour éviter que les deux enfants ne s’enlisent dans une drôle de vie faite d’excitation et du goût de l’aventure ... Tunis - Le Quotidien Au moment où ses camarades se sont dirigés vers l’enseignement pour exercer dans le secteur de l’éducation, il a été du même avis que sa jeune fiancée laquelle voulait qu’il suive les traces de son père et aille faire carrière dans le secteur du textile. Une industrie qui fait, certes, ses premiers pas dans ces années soixante-dix mais promettait un bel avenir. Parti, ainsi, avec un petit atelier en 1973, dix ans plus tard, il devint un important exportant de Jeans. Il doit cette réussite en particulier à son épouse qui, depuis les premiers jours de leur mariage, n’avait épargné aucun effort pour permettre à son mari d’évoluer dans un contexte familial stable et serein et négocier sa carrière professionnelle sûrement dans la confiance et la prospérité. Ce total dévouement pour la vie professionnelle n’a pas empêché les deux époux d’avoir des enfants. Une fille et un garçon dont la naissance avait consolidé les liens du couple et renforcé davantage l’assise sur laquelle reposait la famille. Bien évidemment, il a fallu des sacrifices pour pouvoir réussir de cette manière. Fréquemment en voyage, le père ne voyait que rarement ses enfants. Alors pour combler ce vide, la mère avait pris l’habitude de ne rien refuser à sa fille et son fils. Les deux enfants ont grandi ainsi dans un climat déséquilibré à telle enseigne qu’ils avaient pris le dessus sur leur mère faisant imposer leur loi. A la longue, le domicile familial s’est transformé en un véritable enfer d’autant que les deux enfants, devenus assez grands, ont échappé au contrôle de la mère. Il faut dire que la fille avait trouvé dans les soirées en boite et autres sorties nocturnes une échappatoire pour fuir la routine. Son frangin, quant à lui, s’est fait de la conduite des voitures, l’un de ses loisirs favoris. Peu à peu, les deux jeunes gens, qui avaient un faible pour l’aventure, se sont faits des amis plus audacieux et amoureux du risque. La sœur, qui collectionnait les aventures amoureuses, n’a pas tardé à tomber entre les mains d’un jeune sans scrupules. Alors pour en profiter, il l’a filmée dans des positions indécentes pour la soumettre à un chantage à chaque fois qu’il avait besoin d’argent. A force de souffrir, elle a fini par piquer une crise de nerfs ayant nécessité son hospitalisation dans un établissement spécialisé. Le sort du frère était beaucoup plus triste. C’est qu’il a fini sa course folle derrière les barreaux. Son amour pour les voitures l’avait conduit à intégrer une bande de jeunes malfrats spécialisés dans le vol des voitures de luxe. Après plusieurs opérations menées avec succès, la bande est tombée entre les mains des agents de l’ordre. Les faits qui sont reprochés aux membres de la bande étaient tellement graves qu’ils ont poussé la Cour à ne les faire bénéficier d’aucune circonstance atténuante. Ils furent ainsi condamnés à des peines allant de trois à cinq ans de prison ferme. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com