Fuite des cerveaux : Une stratégie pour drainer 73 mille compétences émigrées





Pour faire retourner au bercail plus de 73 mille compétences tunisiennes expatriées aux quatre coins du monde, une stratégie ciblée vient d’être mise en place et qui mobilise toutes les structures concernées. Objectif: atténuer la fuite des cerveaux tunisiens. Tunis-Le Quotidien Selon les chiffres du ministère des Affaires Etrangères, on compte pas moins de 74 mille Tunisiens hautement qualifiés qui résident dans près de 61 pays à travers le monde. Ces compétences qui ont opté pour l'émigration sont désormais le point de mire d’une stratégie mise sur pied par les principales structures concernées par le dossier des compétences tunisiennes à l’étranger qui consacre tout un plan d’action destiné à résoudre le problème de la fuite des cerveaux. A cet effet, les ministères des Affaires Etrangères, des Affaires Sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’Etranger, de l’Enseignement supérieur et celui de la Recherche Scientifique, de la Technologie et du Développement des compétences, œuvrent à travers diffèrents mécanismes afin d’atténuer le problème de la fuite des cerveaux. Ce sujet d’une brûlante actualité a été à l’ordre du jour avant-hier lors de la Journée de clôture de la Conférence annuelle des représentants de l’Office des Tunisiens à l’Etranger qui a démarré mardi dernier à Tunis. M. Sadok Korbi, ministre de la Recherche scientifique et du développement des compétences, a évoqué, à cet effet, au cours de cette conférence, le rôle de premier plan que devraient jouer les compétences tunisiennes à l’étranger dans la promotion de la recherche scientifique et de l’innovation technologique en Tunisie. Pour tirer profit de la qualification et de l’expérience de ces compétences, le ministre a souligné que la stratégie mise en œuvre en coordination avec les ministères concernés, comprend en premier lieu la création d’une base de données qui regroupe les coordonnées des compétences tunisiennes dans les pays étrangers et permet d’être en contact avec elles. * Polarisation des chercheurs Le ministre a par ailleurs indiqué que cette procédure a permis au cours de l’année 2003 d’entrer en contact avec 24 chercheurs résidents aux Etats-Unis d’Amérique, au Canada, en Allemagne, en France, au Japon et en Grande-Bretagne. Ces chercheurs ont contribué, dans le cadre du programme de polarisation des chercheurs, aux commissions d’évaluation la recherche scientifique et l’identification des composantes des technopoles. Sur un autre plan, la stratégie de la polarisation des chercheurs et des différentes compétences tunisiennes à l’étranger fixe un objectif pour la période allant de 2004 à 2009 et qui vise à faire participer davantage ces compétences dans l’installation des pépinières d’entreprises et des nouveaux technopoles. Dans la même perspective, la période de disponibilité des chercheurs tunisiens résidents à l’étranger pour réaliser des recherches au sein des structures universitaires et laboratoires tunisiens sera d’un an au lieu de six (6) mois. * 73189 cerveaux émigrés Par ailleurs, il faut noter que les compétences tunisiennes à l’étranger résident dans près de 61 pays répartis dans tous les continents. Les services relevant du ministère des Affaires Etrangères intéressés par le recensement de cette communauté des Tunisiens émigrés ont dressé une liste exhaustive de cette catégorie de population ainsi que sa répartition dans le monde. Ainsi, on compte 73189 individus parmi lesquels 44329 étudiants et 28860 coopérants et hauts cadres dans plusieurs domaines. La quasi majorité de ces compétences réside en Europe, soit 38 257 étudiants et 18011 hauts cadres entre universitaires, chercheurs et hommes d’affaires. Vient ensuite l’Amérique du Nord (USA et le Canada) qui accueille 2262 compétences. Les pays arabes, l’Afrique et l’Asie abritent, quant à eux, le reste, soit 10659 compétences. L’Office des Tunisiens à l’étranger, continue, à travers ses différentes structures établies dans ces régions, à actualiser la liste de ces compétences et à mobiliser tous les mécanismes disponibles afin de nouer les contacts avec les nouvelles compétences qui demeurent en rupture avec la même patrie. Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com