Nationale A : L’E.S.S. n’a plus que trois points d’avance





Le nul de Bizerte pourrait-il être un tournant? On s’attendait à voir le leader souffrir à Bizerte, comme il l’a fait à Hammam-Lif ou à La Marsa, mais il semble que l’ESS n’a pas retenu la leçon, car à chaque déplacement, des points s’envolent doucement. Les poursuivants ne peuvent que se frotter les mains. L’avance prise par le leader, qui a atteint à un certain moment six points, fond comme neige et ne constitue plus, à cinq journées de la fin, un handicap infranchissable. A Bizerte, face à un CAB pourtant diminué, les Etoilés ont encore montré des signes inquiétants car un solide leader ne doit pas trop trembler de la sorte en déplacement puisque c’est là qu’on fait l’essentiel pour être couronné à la fin du parcours. A présent, l’ESS va devoir affronter, avec plus de pression, trois concurrents aux dents longues. L’EST, second au classement, ainsi que le CA et le CSS, troisième, ne lâchent plus rien et ne cessent de collectionner les victoires. C’est l’Etoile qui demeure encore le grand favori mais, nantie de seulement trois points, elle n’a plus de droit à l’erreur. La situation actuelle rappelle un souvenir récent que les Sahéliens ne souhaitent plus revivre, mais on peut dire que l’équipe a beaucoup appris depuis et qu’elle a les moyens d’éviter un scénario catastrophique. Quant aux poursuivants, ils se portent à merveille et n’attendent qu’un nouveau faux-pas du leader pour s’emparer du commandement, d’autant que l’ESS aura à effectuer deux difficiles déplacements à Sfax et à Tunis. Les poulains de Souayah ont-ils la force de tenir jusqu’au bout? Cela dépendra de leur faculté de réaction et surtout de leur mental. Derrière, c’est du solide. L’Espérance carbure à plein régime et ses ambitions sont régulièrement revues à la hausse. En parallèle, le Club Africain, malgré ses problèmes, n’abdique pas. Les Clubistes vont affronter le leader et son dauphin et peuvent rêver d’un exploit. C’est le CSS, au même rang que le CA, qui ne semble pas tenir le coup. Eliminés en coupe, les Sfaxiens auront une fin de saison assez ardue avec trois déplacements et un match décisif à Sfax face au leader. * Des duels décisifs Pour les cinq journées à venir, c’est probablement l’EST qui paraît avoir la tâche la plus facile avec quatre rencontres à Tunis et un seul déplacement à Monastir. L’ESS aura deux explications au sommet face au CA et au CSS contre trois matches à sa portée à Sousse. Le CA et le CSS ne seront pas à l’abri avec trois déplacements en cinq journées. C’est dire que les chances de l’Etoile, leader actuel, demeurent intactes et que l’EST paraît capable de renverser la vapeur. Le CA garde tout de même des chances, mais tout dépendra de ses prestations face aux grands favoris pour le titre. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com