Les radicaux palestiniens aux côtés du Hezbollah





Beyrouth-AFP Les radicaux palestiniens pro-syriens, qui vivent dans l’ombre au Liban et en Syrie, ont montré du nez en s’affichant aux côtés du chef du Hezbollah chiite à Beyrouth pour annoncer leur refus de jeter les armes face à Israël. Cheikh Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah, a rencontré avant-hier le chef du bureau politique du Mouvement islamique Hamas, Khaled Mechaâl, et les leaders de deux groupuscules radicaux, Ahmad Jibril (FPLP-CG) et Abou Moussa (dissident du Fatah fondé par Yasser Arafat). Ces trois chefs palestiniens radicaux rejoignent sur le fond le parti chiite dans le refus de la reconnaissance de l’Etat hébreu. Basés en Syrie jusqu’à ce que les Etats-Unis aient exigé il y a deux ans la neutralisation des organisations «terroristes» anti-israéliennes, les leaders palestiniens sont passés dans l’ombre, leur dernière apparition publique à Damas datant du mois de décembre. Leur réapparition au Liban s’explique par le fait que leurs organisations ont pignon sur rue dans les douze camps où sont entassés dans la misère la moitié des quelque 400.000 réfugiés palestiniens enregistrés dans le pays. Au-delà, cheikh Nasrallah et les trois responsables palestiniens ont surtout en commun leur hostilité à la résolution 1559 du Conseil de sécurité de l’Onu exigeant notamment le désarmement des milices libanaises (le Hezbollah) et étrangères (les Palestiniens).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com