Cap Bon: L’épouse préférait les jeunes…





Un mariage déséquilibré est la plupart du temps synonyme d’échec annoncé surtout lorsqu’il s’agit de satisfaire un besoin des plus naturels voire des plus légitimes. Certes, ce n’est pas une raison pour porter atteinte à la dignité de l’autre, mais que faire lorsqu’on tombe sous l’emprise de la tentation... Tunis - Le Quotidien Mariée depuis quelques années à un sexagénaire, elle s’est lassée du rythme imposé par son époux qui était loin de satisfaire ses désirs. C’est que cette femme, âgée juste de trente-cinq ans, n’avait pas mesuré à sa juste valeur la différence d’âge qui a pesé de tout son poids dans les rapports entre les deux époux et en particulier ceux qui ont trait à la vie intime du couple. Il faut dire que la jeune épouse avait réussi à repousser et étouffer dans l’œuf les quelques tentations qui lui tracassaient l’esprit mais elle a fini par craquer donnant libre cours à son corps qui n’a jamais cessé de vibrer à chaque fois que l’occasion se présente. Il est vrai qu’elle préférait souffrir en silence que de passer à l’acte mais à la longue, elle a fini par accepter la première invitation, d’autant qu’elle émanait d’un jeune homme au physique irréprochable. Il s’agit d’un jeune ouvrier qui travaille dans une unité de textile de la région. Il habite avec un collègue dans une maison située dans un quartier populaire. Il faisait ses courses dans le marché de la ville lorsqu’il remarqua la jeune épouse qui s’est baissée pour choisir dans un amas de vêtements de seconde main une robe. Cette position a permis au jeune homme d’admirer les parties intimes d’un corps élancé aux traits parfaits. Lorsque leurs regards respectifs s’étaient croisés, il ne manquait qu’un joli sourire pour que la jeune épouse comprenne qu’elle est tombée sur l’oiseau rare. Le jour même, les deux tourtereaux s’étaient donné un rendez-vous au bord de la plage de la ville. Dans la mêlée, l’épouse s’est laissée aller racontant tous ses déboires conjugaux au jeune homme lequel n’avait pas besoin d’un dessin pour comprendre que cette femme avait une faim de loup. Le terrain était ainsi balisé devant notre bonhomme pour aller explorer des parties encore vierges dans le corps assoiffé. Il a fallu cependant trouver une ruse pour tromper la vigilance de l’époux. C’est ainsi que les deux amants ont mis au point un plan diabolique qui consiste à faire croire au mari que sa femme a trouvé du travail chez une vieille dame aisée laquelle avait besoin d’une aide-ménagère pour s’occuper de sa luxueuse et vaste villa. Dès lors, tous les jours la jeune épouse quittait sa maison pour se rendre au domicile de son amant où elle lui préparait à manger, s’occupait des autres tâches ménagères et bien évidemment assouvissait ses désirs avant de rentrer chez elle comme si de rien n’était. Seulement à la longue, elle a éveillé les soupçons de son mari qui ne supportait plus l’abandon par sa femme du lit conjugal. Du coup, il a décidé de la mettre sous surveillance. Et voilà qu’un matin, il s’est réveillé tôt et a poursuivi sa femme qui s’est rendue à la maison de son amant située dans un quartier populaire. Or, elle prétendait travailler chez une dame habitant un quartier chic. Quoiqu’il était en colère, il a opté pour la raison en allant alerter les agents de police. Dépêchés sur les lieux, les enquêteurs ont découvert les deux amants dans une situation qui ne laissait aucun doute quant à la nature des rapports qu’ils entretenaient. Le flagrant délit constaté, les deux amants ont été inculpés d’adultère et écroués en attendant d’être traduits devant la justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com