Quatre GI’s tués, un général irakien enlevé : La Résistance monte d’un cran





Quatre militaires américains ont été tués hier dont trois dans différentes attaques à Bagdad alors qu’un général irakien a été enlevé et une dizaine d’Irakiens tués lors d’échanges de tirs avec la police irakienne. Le Quotidien - Agences Deux soldats américains et un soldat irakien ont été tués hier dans une attaque dans la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, a indiqué hier un communiqué militaire américain. “Deux soldats de la coalition et un soldat irakien ont été tués dans une attaque au moment où deux bataillons de l’armée irakienne effectuaient une opération de recherche dans la province orientale Diyala”, a affirmé le communiqué. “Une bataille s’en est suivie et les forces de la coalition, y compris l’aviation, sont venues en soutien à l’armée irakienne”, a souligné le communiqué, précisant que “les opérations de recherche se poursuivaient”. Un troisième soldat américain a été tué et quatre autres ont été blessés dans l’explosion d’un engin piégé hier dans un quartier sud de Bagdad, a annoncé un communiqué de l’armée américaine. L’explosion est survenue à l’aube au passage d’une patrouille américaine, selon ce communiqué. Le quatrième , un Marine américain, a été tué dans une explosion hier dans la province d’Al-Anbar, dans l’ouest de l’Irak, a annoncé l’armée américaine dans un communiqué. Le soldat appartenait à la 2ème Division des Marines, selon le communiqué qui n’a pas apporté d’autre précision. Toujours sur le terrain, un général relevant du ministère de l’Intérieur irakien a été enlevé hier matin avec ses gardes du corps à Bagdad, a indiqué une source de ce ministère, tandis que deux personnes ont été tuées dans de nouvelles violences dans la région. * Un général enlevé Le général Jalal Mohamad Salah, chef de la brigade blindée du ministère de l’Intérieur, a été enlevé mardi à 10h30 (06h30 GMT) avec ses gardes du corps dans le quartier Al Mansour” (ouest de Bagdad), a précisé cette source. La brigade blindée compte 1.600 hommes. Il s’agit d’un des plus hauts officiers enlevés. Par ailleurs, un policier a été mortellement blessé dans une fusillade durant un raid de la police contre une maison suspectée d’abriter des résistants dans le quartier Chaâla, au nord de Bagdad. Lors de l’opération, deux insurgés ont été blessés et capturés, a indiqué une source policière. En outre, à Jourf Al-Sahar, une localité située à 60 km au sud de Bagdad, la police a découvert mardi une fosse commune contenant les corps de 10 soldats irakiens décapités, a indiqué la police, qui a indiqué qu’il portaient aussi des marques de torture. Par ailleurs, un membre du Conseil municipal de Hilla, à 100 km au sud de Bagdad, Salim Hilal, a été abattu par des inconnus circulant à bord d’une voiture, à 70 km au sud de la capitale, a indiqué la police. Dans le nord du pays, au moins quatre Irakiens, dont un enfant, ont été blessés à Mossoul dans l’explosion d’un engin piégé au passage d’un convoi militaire américain et dans des tirs qui ont suivi, selon des sources policière et hospitalière. * Désaccord Sur le plan politique, les Sunnites étaient toujours en désaccord sur le nom de leur candidat à la vice-présidence de l’Etat, alors que le Parlement est convoqué aujourd’hui pour désigner le Conseil présidentiel (chef de l’Etat et deux vice-président). “Les choses vont mal, chacun tire dans son sens”, a résumé Banyan Al-Jarba, porte-parole de Chérif Ali, chef du Mouvement monarchiste constitutionnel, qui est candidat. Ce dernier aurait le soutien de la liste chiite, qui compte 146 députés sur 275, face au politicien sunnite Adnane Pachachi et au chef de l’Etat sortant Ghazi Al-Yaouar, soutenu par la liste kurde, qui a 77 députés. Le nouveau président devrait être le Kurde Jalal Talabani, et les Chiites se sont entendus pour présenter le ministre des Finances sortant Adel Abdelmahdi au poste de vice-président.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com