Ordinateur familial : 700 D et 1200 D nouveau plafond des prix





• Démarrage de la commercialisation des nouveaux appareils en juin prochain Lancé récemment suite à une décision présidentielle, le projet de l’ordinateur familial, dans sa deuxième version, est marqué par la révision des prix qui ne dépasseront désormais plus les 700 dinars pour les PC et 1200 dinars pour les PC portables. Tunis - Le Quotidien La deuxième version de l’ordinateur familial dont l’objectif principal est de garantir l’outil informatique à toutes les familles tunisiennes, est plus globale contrairement à la première qui concernait uniquement les ménages dont les revenus dépassent deux fois le SMIG. C’est ainsi que les prix fixés pour ce genre de PC ont connu une révision remarquable et des réductions très importantes par rapport à la première version. En effet, ces ordinateurs seront vendus, désormais, à des prix ne dépassant pas les 700 dinars, alors le prix des PC portables atteindra au maximum 1200 dinars dans le cadre de ce projet. Ces mesures visent à atteindre un rythme annuel de ventes fixé à 200.000 ordinateurs et ce, dans l’objectif général de réaliser un million d’ordinateurs vendus à l’horizon 2009, conformément au programme présidentiel. Outre ces réductions, la deuxième version de l’ordinateur familial prévoit, également, des facilités de paiement importantes. Pour ce qui est de la qualité des appareils concernés par lesdites mesures, on croit savoir qu’il a été interdit de vendre des ordinateurs non conformes aux normes fixées par cette version, en l’occurrence, les appareils de deuxième ou de troisième choix… Les PC familiaux devraient par ailleurs contenir obligatoirement l’option Hi-Fi. La deuxième version du projet de l’ordinateur familial concernera tous les intervenants dans ce secteur, dont les importateurs, les producteurs et même les monteurs des PC… On apprend également que les nouveaux appareils seraient commercialisés selon les nouveaux prix à partir du mois de juin prochain. Le projet de l’ordinateur familial a démarré, rappelons-le, en 2000, suite à une décision présidentielle visant à permettre aux familles tunisiennes à moyens revenus, d’accéder aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. La deuxième version de ce projet permettra, entre autres, d’apporter une dynamique importante au marché tunisien de l’informatique. Mohame ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com