“Au-delà des Cimes de la Passion” : La guerre est facile, l’amour est difficile





Ils seront quatre comédiens sur la scène d’El Teatro pour dénoncer une aberration dite la guerre. “Au-delà des cimes de la passion” démasque justement ces rêves qui se sont évaporés sous les bombardements. Habiba est une femme à qui la guerre, l’embargo… ont fait oublier l’amour et la vie. Raison pour laquelle elle a choisi la solitude et l'enfermement. En perdant cette charge émotionnelle, Habiba semble perdre la vie. C’est uniquement grâce à un génie qu’elle a commencé à retrouver son calme, son beau monde… Celui-ci est prêt à tout faire pour les beaux yeux de Habiba mais, malheureusement, il est incapable de mettre fin à cette guerre atroce. C’est cette histoire douloureuse que le jeune metteur en scène Nacib Barhoumi a porté sur les planches d’après le texte du célèbre écrivain irakien Fallah Chaker. “Au-delà des cimes de la passion”, tel est le titre de cette deuxième pièce qui voit le jour dans le cadre de “Nesrine Production”, cette société de production artistique créée en janvier 2004. “Après “Le lion juste”, une pièce pour enfants, nous avons choisi de parler de la guerre dans cette pièce destinée aux adultes. Toute l’humanité rêve de ce jour où le monde retrouve son ordre; la paix est un besoin commun et c’est pour cette raison qu’on a opté pour l’amour et uniquement pour l’amour pour traiter ce thème délicat. La guerre est une source de destruction qui n’épargne personne”, nous explique Nacib Barhoumi, le metteur en scène de cette pièce et l’un de ses principaux protagonistes. Depuis huit ans, cet artiste a vécu cette expérience dans cette même pièce de théâtre mais en tant que comédien dans le cadre du théâtre universitaire. “J’aime beaucoup ce texte écrit en arabe littéraire; c’est un texte captivant, émotionnel et très poétique. Le plus important c’est qu’il demeure encore d’actualité”, précise-t-il. “Au-delà des cimes de la passion” réunit une pléiade de jeunes acteurs pleins de volonté et qui ont fait des études à l’Institut Supérieur d’Art dramatique. Yahia Hamlaji, un compagnon de route de Nacib Barhoumi, Naoufel Bahri qui a pris part dans la pièce pour enfants “Le lion juste” et Manel Lahmar, une jeune comédienne de talent qui a convaincu le metteur en scène par ses capacités, partageront la scène dans cette nouvelle pièce qui porte la griffe de N. Barhoumi, doublement. “J’ai fait appel dans cette pièce à Néjib Khalfallah en tant que chorégraphe pour libérer le corps et lui offrir l’occasion de s’exprimer en toute harmonie avec l’expression poétique. Sofiane Ben Amor, un scénographe de talent marquera notre production théâtrale. La musique qui va aromatiser et accompagner les péripéties de cette pièce sera en live. C'est à l’artiste Issam Hamadi de réagir au fur et à mesure avec les événements tantôt avec le saxophone et tantôt avec le violon”, souligne Nacib Barhoumi qui espère relever le défi avec cette pièce. A découvrir ce vendredi à 19h00 à l’Espace El Teatro. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com