Siliana : Une voyante trop vicieuse





Vieille fille de son état, elle a trouvé refuge dans la voyance pour résoudre des problèmes à la fois psychologiques et physiques. C’est qu’elle soumettait «ses patientes» à des attouchements un peu «bizarroïdes». Tunis-Le Quotidien Dimanche dernier, le centre-ville de Siliana était plein à craquer de gens venus de tous bords faire leurs courses dans le marché hebdomadaire de la ville. La principale artère de Siliana s’est transformée en une gigantesque boutique à ciel ouvert. L’on ne peut dans ce cas ne pas trouver ce que l’on convoite. Cela va de la simple botte de persil jusqu’aux dernières nouveautés en matière de nouvelles technologies. Aussi bizarre que cela puisse paraître, téléphones portables, ordinateurs et même récepteurs numériques usés sont étalés à côté des vêtements usés, des céleris et des ustensiles de cuisine traditionnels faits d’argile et d’autres matières de la terre. C’est ce qu’on appelle l’économie du marché à la tunisienne. Au beau milieu de cette fourmilière, deux adolescentes tentaient tant bien que mal de traverser la rue non sans jeter un coup d’œil par ci et demander le prix d’un tel ou tel article par là. A vrai dire, le marché n’était pas leur principal objectif. Les deux jeunes filles se rendaient en effet chez une voyante dont on disait beaucoup de bien à propos de son savoir-faire et de ses performances. Cette réputation a motivé les deux adolescentes à consulter cette voyante capable, dira la rumeur, de soulever des montagnes. En réalité, les deux filles n’avaient besoin que d’une seule information à savoir si elles allaient décrocher le bac. Finalement, on frappa à la bonne porte et une vieille dame pria les deux adolescentes de patienter un petit moment dans le salon, le temps de prévenir la voyante de leur présence. Quinze minutes durant, les deux jeunes filles ont pu admirer ces tableaux mettant en valeur des versets du coran et autres «gadgets» servant à chasser le mauvais sort et le mal en tout genre. Encore faut-il que la voix rauque de la voyante n’interrompît leur concentration. Elle les invita ainsi à entrer dans le temple de la méditation. D’entrée, elle annonça la couleur et informa les deux adolescentes qu’un mauvais sort les poursuit. Il fallait donc le chasser en identifiant la personne qui serait à l’origine de ce mal. Entre deux tours de cartes, la voyante réussit à diagnostiquer le mal dont souffrent les deux jeunes filles. Il se trouve que leurs corps respectifs sont hantés par un «Djin». Fort heureusement que la voyante disposait de la formule adéquate pour venir à bout de cet être de l’au-delà. Du coup, elle décida d’examiner les deux filles séparément. En tête à tête, elle pria l’une des deux adolescentes de se déshabiller. C’est que, lui dit-elle, le «Djin» a choisi de vivre dans une partie intime de son corps. En toute innocence, la jeune fille se laissa faire au grand bonheur de la voyante qui a procédé à des attouchements qui ne laissaient aucun doute quant à leur caractère obscène. Heureusement qu’avant que l’irréparable ne se produise, l’adolescente a réussi à échapper des mains de la voyante quittant les lieux à la hâte. De retour chez elle, elle dévoila tout à sa mère qui n’hésita pas à informer son époux lequel se rendit au poste de police pour alerter les agents des activités douteuses de la voyante. Une enquête a été ouverte pour tirer au clair cette affaire. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com