Tunis : Il frôle la mort, intoxiqué par un charlatan





Il existe toujours des personnes qui croient aux pouvoirs surnaturels des charlatans. Sans mesurer la gravité et les dangers de cette pratique, ils se laissent aller au risque de mettre en péril leur vie. • Tunis - Le Quotidien S. Freud disait qu’au moment des crises, le rationnel cède la place à l’alchimie et au surnaturel, c’est que la nature humaine est en permanence à la recherche d’explications même fortuites, rien que pour se préserver d’un avenir flou et mystérieux. Cela est d’autant plus vrai que l’on assiste à un engouement spectaculaire pour la voyance et le charlatanisme. Il est rare, en effet, de ne pas parcourir un journal sans tomber sur une annonce qui fait valoir les mérites d’un tel ou tel voyant. Il faut dire que tous les coups sont permis chez ces guérisseurs des temps modernes. Cela va des herbes jusqu’aux potions magiques préparées à base d’ingrédients dont on ignore l’origine. De ce fait, il n’est pas du tout écarté que l’on puisse nuire à la santé des gens. En témoigne cette affaire qui a éclaté suite à l’admission dans les services d’urgence d’un hôpital de la place d’un quadragénaire victime d’une intoxication. Retrouvant sa santé, notre patient déclara aux médecins qu’il venait de prendre des gouttes que lui avait prescrites un guérisseur. A vrai dire, la victime a consulté ce voyant pour pouvoir résoudre un problème de santé relatif à sa vie conjugale. Il a opté pour ce choix car il trouvait beaucoup d’embarras pour voir un médecin spécialisé dans ce genre de questions. Du coup le guérisseur lui a prescrit des gouttes dont il ignore l’origine et même de quoi elles sont faites. Dès lors, il respecta le conseil de ce voyant en prenant le soir les deux premières gouttes. C’était suffisant pour l’envoyer à l’hôpital où il fut sauvé d’une mort certaine. Bien évidemment, les médecins ne pouvaient rester indifférents et ne pas dénoncer ce guérisseur qui constitue un danger public. Munis de son adresse, les agents ont débarqué à son domicile où ils ont pu constater qu’il exerce bel et bien illégalement la médecine. Après quoi, le voyant a été embarqué au poste où il a été inculpé d’exercice illégal de la médecine ayant porté atteinte à la santé d’autrui. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com