Fête du Mouled : Bousculades au portillon… sur fond de pénurie de «zgougou» !





A moins de deux semaines de la fête du Mouled, la pénurie des graines de pin d’Alep «zgougou» provoque des bousculades au portillon au niveau de plusieurs artères commerçantes de la capitale. Les prix proposés varient entre 12 dinars dans les circuits légaux et 20 dinars le kilo au niveau du marché parallèle… • Tunis - Le Quotidien Les ménagères se bousculent de plus en plus devant les commerces de la rue d’Espagne ou encore de la rue des Salines et bien d’autres artères commerçantes de la capitale où les petits commerces proposent ces jours-ci une denrée alimentaire rare mais très convoitée. Au niveau de la rue d’Espagne quelques commerces spécialisés dans la vente des épices et des fruits secs seulement disposent de petites quantités des graines de pin d’Alep constituant l’ingrédient principal de la succulente «Assida» du Mouled. D'autres commerçants attendent toujours l’arrivée du fameux «zgougou» dont ils s’approvisionnent auprès des grossistes. «Il faudrait être débrouillard, voire même «pistonné» pour se procurer une bonne quantité de zgougou vu la pénurie de cette denrée», souligne un commerçant. «Actuellement le prix du kilogramme ne dépasse pas les 13 dinars dans les circuits légaux. Dans les quelques jours à venir, il y aura une véritable flambée», renchérit-il. M. Mounir Sahbi, consommateur averti, précise que les prix pratiqués dans le circuit parallèle dépassent la barre de 16 dinars le kilo, atteignant même les 20 dinars au niveau de certains quartiers de la capitale. «Le zgougou est désormais une denrée rare, voire même un luxe que seuls les consommateurs bénéficiant d’une bonne situation financière peuvent s’offrir. Tant pis, on se contentera de l’Assida blanche cette année», indique-t-il. Déséquilibre Du côté des services du contrôle économique, on se montre plutôt très chiche en informations sur les dépassements enregistrés relatifs à la qualité des graines de pin d’Alep et à la hausse illicite des prix. Une source bien informée au sein de la Direction de la concurrence et des études économiques s’est contentée de dire que «les brigades du contrôle économique ont procédé à la saisie d’une quantité de zgougou en signalant qu’une rencontre avec les médias sera tenue dans les quelques jours à venir, à ce propos». Des sources proches du ministère du Commerce déclarent que «la production nationale des graines de pin d’Alep a enregistré une certaine baisse cette année alors que le nombre des ménages est en hausse», en faisant remarquer que cette denrée alimentaire «ne fait pas l’objet d’un marché international en bonne et due forme d’où les difficultés énormes rencontrées pour son importation»… Mieux vaut donc prêter une oreille attentive aux conseils de l’Organisation de défense du consommateur, relatifs à l’achat de petites quantités de zgougou ou le recours aux produits alternatifs tels l’Assida blanche ancestrale… W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com