Alia Belaïd : L’art et la manière





Loin de la grosse tête que l’on peut attraper un jour ou l’autre tout au long de sa carrière artistique, Alia Belaïd est restée égale à elle-même. Elle plaît par son bon air, sa grâce mais surtout par sa voix suave au sommet de la gamme. Du nouveau? Alia en a puisqu’elle assure actuellement les préparatifs d’une soirée grandiose de la trempe de celle concoctée l’été dernier à Carthage. Les 22 et 23 avril, la chanteuse tunisienne donnera un spectacle à El Menzah à l’occasion de la fête nationale de l’Armée. Au menu, de ces deux soirées, de nouvelles chansons. “Ach Issabarni” (O patience) de Moncef Frini, récipiendaire du prix de la meilleure composition lors du festival de la musique. Une autre chanson du fond du terroir de Gabès sera exhumée par l’artiste. Sans oublier la chanson “Biladi”, paroles de Hassouna Gassouma, composition de Mohamed Driss. Dans la foulée et à une question qu’on lui a posée, Alia Belaïd qui a fait son passage lors de la 16ème session du festival de la musique se dit satisfaite de son bon déroulement “sauf qu’on en ressort avec de nouveaux noms”, nous dit Alia. En fait c’est l’instrumentiste Mounir Zorgati (au violon), Raouf Abdelmajid et Mourad Ibrahim au chant qui ont plu le plus à l’artiste. La mention spéciale, elle la donne à ces troupes de musique de l’ERTT, la nationale et celle de Sfax, sous la houlette de maestros émérites comme Ayadi, Selmi, Ben Othmane et Lajmi. Revenons aux nouveautés et disons que pour ces deux soirées rien ne sera laissé au hasard puisque les décors et les lumières seront pris en compte pour étayer et égayer l’élément musical. Une chose est sûre aussi : Alia Belaïd interprétera un produit cent pour cent personnel. Autre nouveauté : Alia Belaïd travaille actuellement sur l’enregistrement de deux cassettes audio. La première est une reproduction de son dernier spectacle à Carthage l’été dernier, la seconde sera consacrée à l’interprétation de chansons d’Oum Kalthoum. Et des “Kalthoumiettes”, disons-le sans risque d’erreur, Alia s’en sort plutôt bien. Mona Ben Gamra


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com