F.A.R.-E.S.S. (1-0) : Un moindre mal !





Effectivement, au-delà de la position attentiste de la formation étoilée, on peut dire que les protégés d’Ammar Souayah ont réussi l’essentiel. Remonter en effet un but à un adversaire qui ne s’est montré dangereux que par à coups n’est guère difficile. Contre toute attente, le coach des Sahéliens a laissé Kandia Traoré sur le banc, lui préférant un Charles Taylor qui n’arrive pourtant ni à convaincre, encore moins à s’imposer. Son entente avec Yassine Chikhaoui n’a pas été de surcroît parfaite, d’où les chevauchés désordonnées, donc en pure perte de temps et d’énergie, au front de l’attaque. Du coup, les hommes du milieu, notamment Zoubeïr Beya et Mejdi Traoui, n’ont pas trouvé leurs repères nécessaires pour alimenter les deux attaquants, axant leurs mouvements sur le seul Chikhaoui. Certes, la défenses renforcée par deux pivots d’entrée, en l’occurrence Ahmed Hammi et Hakim Bargui, veillait au grain et remballait presque tout devant Austin, sûr dans ses interventions. Les chaudes alertes n’ont en effet pas manqué mais le keeper étoilé s'est montré intraitable, n’étant pris en défaut qu’à une seule reprise lorsque le heading de Moumen a ricoché sur la transversale (80’). Auparavant (55’), il n’a rien pu faire afin de parer au tir du même Moumen qui transformait un penalty consécutif à une faute commise sur un attaquant marocain (pas du tout évidente par ailleurs) à l’orée des seize mètres. En tout cas, le représentant tunisien demeure tout à fait capable de renverser la vapeur au match retour et assurer sa qualification au prochain tour . M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com