E.S.S. : Maintenant, attention à la marche !





La parenthèse des huitièmes de finale aller de la Champion’s League est fermée. La courte défaite subie devant les FAR à Rabat ne dérange pas les esprits qui sont plutôt préoccupés par la compétition locale. A commencer par le match de demain à livrer à l’A.S.M à Sousse. Une rencontre à gagner absolument avant d’aller dimanche à Sfax où le moindre faux pas est interdit aux Etoilés. C’est que les coéquipiers de Zoubeïr Baya savent à quel point leur mission est délicate pour sauvegarder l’avance qui les sépare de ses poursuivants. Et c’est vraisemblablement à ce niveau que l’équipe n’arrive plus à exprimer son meilleur football. Certes, le nombre de blessés (Opara, Obiakor, Ghézal, M’hadhebi...) a handicapé l’équipe étoilée surtout au niveau du front de l’attaque où le seul Kandia Traoré reste muet depuis quelque temps et Yassine Chikhaoui poursuit encore son apprentissage, mais force est de relever la petite forme de quelques uns des piliers de l’équipe qui dans un passé récent ont conféré à l’Etoile une allure autrement plus fière. Ce que l’on espère désormais du côté des supporters de l’équipe c’est de voir l’entraîneur oser beaucoup plus dans ses choix tactiques pour privilégier le jeu offensif qui, par essence, est le propre de l’Etoile depuis sa fondation. Car on voit mal l’équipe sahélienne peiner devant des équipes de second plan voire laisser des plumes dès lors qu’il s’agit de les rencontrer chez elles. “Un titre de champion doit être mérité et il ne s’agit plus de faire la moindre concession”, martèle-t-on dans l’entourage du club. * M’hadhebi de retour Si les cas Opara et Obiakor sont plus graves et la période de convalescence plus longue, celui de Seïf Ghézal et de Imed M’hadhebi ne pose plus problème puisque ces deux joueurs sont sur le point d’effectuer leur retour parmi la formation rentrante à moins que Ammar Souayah n’en décide autrement. Mais il ne pourra pas se passer de M’hadhebi d’autant que l’efficacité de la ligne d’attaque laisse à désirer depuis quelque temps. La rentrée de M’hadhebi permet ainsi à l’entraîneur de résoudre une bonne partie de ses problèmes. Imed par ses mouvements dans le couloir gauche permet de porter le jeu dans la zone de l’adversaire et au régisseur Baya d’avoir plus d’une solution pour animer le jeu offensif. Mounir EL GAIED


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com