Chine-Japon : La crise s’installe





Le Quotidien-Agences Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a demandé hier au Japon de reconnaître les atrocités que son armée a commises durant la seconde guerre mondiale, alors que les manifestations anti-japonaises se sont multipliées en Chine au cours du week-end. "La guerre d'agression lancée par le Japon a infligé d'énormes souffrances et privations aux populations de Chine, d'Asie et du monde dans son ensemble", a dit aux journalistes le dirigeant chinois à New Delhi où il achève une visite de quatre jours. Le Japon doit "regarder honnêtement l'Histoire en face" sur ses actions durant la seconde guerre mondiale et la façon dont l'Histoire est racontée dans ses propres manuels scolaires, a souligné Wen. Le différend qui oppose depuis des décennies Pékin et Tokyo sur l'interprétation de l'histoire et sur le rôle du Japon a récemment rebondi après la sortie d'un nouveau manuel scolaire dont la Chine estime qu'il occulte les abus de l'armée japonaise. Samedi, un millier de manifestants ont lancé des pierres et brisé des vitres de l'ambassade du Japon à Pékin après une manifestation dans le quartier universitaire de la capitale chinoise. Tokyo a exigé des excuses pour ces violences et demandé une protection renforcée pour ses ressortissants vivant en Chine. Malgré des investissements et des échanges en hausse, les liens bilatéraux sont au plus bas notamment en raison de frictions sur la revendication territoriale portant sur des îles situées en mer de Chine orientale, l'incursion d'un sous-marin chinois dans les eaux nippones et l'exploration de gaz naturel sur des champs sous-marins.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com