Accusations d’implication dans la Résistance : Damas dément et menace





Le Quotidien-Agences Le ministère syrien des Affaires étrangères a protesté hier contre une déclaration des autorités irakiennes faisant état de la récente arrestation en Irak d’une personne s’apprêtant à passer en Syrie pour y réceptionner une voiture piégée. «Le ministère proteste officiellement contre des déclarations faites par le ministère irakien de la Défense selon lequel des gardes-frontières avaient arrêté dimanche un citoyen irakien qui s’apprêtait à passer en Syrie pour y réceptionner une voiture piégée», indique le ministère dans un communiqué. «De telles allégations portent beaucoup atteinte aux relations entre les deux pays frères», ajoute le ministère syrien qui demande aux autorités irakiennes de «cesser de telles campagnes» hostiles à la Syrie. Les autorités irakiennes ont accusé la Syrie d’être impliquée dans les violences dans leur pays et la télévision publique Iraqia a diffusé, ces dernières semaines, les «aveux» d’Irakiens arrêtés dans la région de Mossoul (nord), affirmant avoir été entraînés au maniement des armes et des explosifs par les renseignements syriens. Damas a nié en bloc ces accusations comme celles de ne pas lutter efficacement contre les infiltrations de combattants arabes en Irak.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com