Tunis: Vrai passeur de drogue ou victime ?





La traversée s’annonçait difficile. C’est que depuis plusieurs jours, le vent soufflait en rafale rendant la navigation quasi impossible entre les deux rives de la Méditerranée. Pourtant, le paquebot a pris le large. A bord, un passager n’avait qu’une seule idée en tête: aborder cette jeune femme qui voyageait apparemment seule… Tunis-Le Quotidien A l’embarquement, il était rangé derrière elle dans cette longue file de passagers attendant leur tour pour être contrôlés par les services de la douane et autres agents de la police des frontières. C’est à cet instant, justement, qu’il avait remarqué qu’il s’agit d’une femme hors pair. Il faut dire qu'en dehors des écrans de télévision et des salles de cinéma, il lui arrivait rarement d’être en présence d’une créature aussi belle. Enveloppée dans un manteau dont le seul tissu est capable de faire éveiller les instincts les plus en berne, la jeune dame ne s’empêchait pas d’exprimer son mécontentement à propos de la lenteur de l’avancement de cette file, d’autant que la valise qu’elle portait paraissait assez lourde pour qu’elle puisse la manipuler et déplacer facilement. C’était l’occasion pour qu’il lui propose son aide. Après une petite hésitation, la jeune dame confia la valise au passager lequel en profita pour engager la conversation. Les quelques mots échangés entre les deux voyageurs étaient suffisants pour qu’ils se donnent rendez-vous à bord du navire et faire la traversée ensemble, histoire de “tuer” le temps et avoir de la compagnie, d’autant que les conditions météorologiques n’encourageaient guère à admirer la mer sur la passerelle. Une fois à bord, les deux passagers découvrirent qu’ils étaient voisins de chambre. Ce qui allait faciliter leur rencontre tantôt dans le restaurant, tantôt dans le bar. Après avoir installé leurs bagages, les deux passagers se sont reposés un peu avant de se voir le soir au restaurant. Ayant dîné ensemble, notre bonhomme pria la jeune dame de l’accompagner pour boire un café. Il faut dire que notre passager avait ce soir-là trop bu au point de dépasser un peu les limites. Au passage, il a tenté d’abuser de la jeune dame qui a pu se défendre et rejoindre sa chambre avant qu’il ne soit trop tard. Le lendemain, le passager pris de remords, tenta tout de même de s’excuser auprès de la jeune dame. Réticente au départ, celle-ci finit par accepter ses excuses allant jusqu’à l’accompagner pour prendre avec lui un petit déjeuner. Il lui proposa, ainsi, de l’aider une fois arrivés à destination et même de la conduire chez elle puisque quelqu’un l’attendra au port. Et voilà qu’en quittant le navire, c’est notre passager qui s’est chargé de la valise de sa nouvelle amie. A leur passage devant les agents de la douane, la jeune dame s’est attardée laissant notre voyageur se faire contrôler le premier. Coup de théâtre, les agents ont découvert que la valise en question contenait des stupéfiants dissimulés dans de petits sachets et bien conservés dans des dessous de femmes. En essayant d’expliquer aux douaniers que la valise en question ne lui appartenait pas, il découvrit que la jeune dame avait disparu de la circulation. En attendant de prouver son innocence, il a été remis aux agents de la brigade des stupéfiants. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com