Vient de paraître/ “Arts de Tunisie”: Gloire, authenticité… et beauté





Impressionnant par ses photos! “Arts de Tunisie” échappe du simple acte de l’édition pour prendre de la vie… Bref, pour prendre une âme, celle d’une Tunisie authentique et noble, d’une Tunisie charmante et charmeuse. “Arts de Tunisie” qui vient de voir le jour à l’initiative du ministère de la Culture et de sauvegarde du patrimoine est un livre-référence, un vrai bijou… Dans une édition élégante par sa sobriété agréable, “Arts de Tunisie” nous plonge dès la couverture au cœur de la Tunisie, terre de passage et de rencontres entre l’Orient et l’Occident, entre les deux rives de la Méditerranée. C’est grâce à une bague avec Chaton au chasseur à l’arc en or qui remonte au IVème siècle av. J.C que nous commençons ce voyage doux dans le temps. “Arts de Tunisie” reflète une imagination puissante, fougueuse et exubérante de ces artistes qui ont contribué au paysage culturel durant trois millénaires et qui ont laissé leurs empreintes sur différents supports. Les céramiques, les écritures, les monnaies, les tableaux, les mosaïques, les bijoux, les tapis, les toiles, les monuments… soulignent bel et bien une chrestomathie variée, teintée de plusieurs couleurs et parfumée d’encens de l’histoire. Sur 260 pages de grand format, la Tunisie exhibe ses trésors puniques, romains, byzantins, berbères, arabo-musulmans… “Il était une fois”, cette expression magique des contes semble sonner à l’oreille du lecteur qui ne peut pas rester indifférent devant cette iconographie riche et variée, témoin de l’apport de chaque civilisation. Ifriqiya, maillon fort dans les relations méditerranéennes a vu la naissance et la chute de plusieurs empires et a pu s’imposer en tant que pôle de la vie économique, politique et culturelle du monde africain septentrional. Cet épanouissement s’est reflété sur l’art qui a pris des couleurs religieuses. Les musées tunisiens recèlent de collections de bijoux: des bagues, des anneaux, des boucles d’oreilles, des bracelets, des pendentifs… qui transcrivent le contexte socio-religieux et politique. A chaque civilisation ses traditions et ses tendances artistiques. D’ailleurs dans le premier chapitre réservé aux “Bijoux”, les auteurs ont analysé les caractéristiques du travail des bijoux en mettant l’accent sur les spécificités et les connotations de chaque genre d’ornementation. Les amulettes occupent une place importante dans la fabrication des bijoux comportant des représentations de dieux protecteurs, de plantes et de fleurs comme le lotus et le papyrus, et ce, à l’ère punique, romaine, byzantine. L’arrivée des Arabes a marqué l’ornementation des bijoux devenue très fine. Le trésor découvert à Tarabia, près de la ville du Kef, met en exergue cette combinaison entre l’orfèvrerie fatimide et la bijouterie hispano-mauresque. Avec les beys et les deys, la bijouterie a pris des couleurs turques et occidentales. Actuellement, on peut recenser plusieurs genres de bijouterie qui caractérisent chaque région de la Tunisie; les bijoux des Gabésiennes diffèrent de ceux des femmes du Sahel, des Djerbiennes ou des Tunisoises. Ce premier chapitre “Bijoux” n’est qu’une brillante entrée en matière pour partir dans cette aventure délicieuse. “Monnaies, témoins de l’art”, “Céramique”, “Mosaïque antique”, “architecture”, “Kairouan”, “Sculpture romaine”, “Ecritures”, “Arts traditionnels”, “Peinture sous-verre” et “Peinture de chevalet” dévoilent les secrets de cette production artistique exubérante, témoin de la prospérité économique, de l’épanouissement des civilisations et surtout de la dextérité technique des artisans-artistes. Chaque art a ses maîtres et chaque époque a ses propres spécificités. C’est avec les détails les plus fins et avec une description fidèle et précises qu’une brochette de nos spécialistes ont donné jour à ce bijou. Naïdé Ferchiou, Leïla Sebaï-Lajimi, Samira Gargouri-Sethom, Nariman El Kateb Ben Romdhane, M’hammed Hassine Fantar, Abdelaziz Daoulatli, Fethi Chelbi, Khaled Ben Romdhane, Moncef M’halla, Mourad Rammah, Mohamed Hassen et Mohamed Kerrou ont contribué à l’édition de ce livre, réalisé par SIMPACT avec le soutien du Ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimione, l’Institut National du Patrimoine et l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle. “Arts de Tunisie” exerce sur son lecteur une fascination extrême et peut résister au charme de la terre d’Elissa, Hannibal, Magon, Ibn Khaldoun, Ibn Mandhour, Aboul Kacem Chebbi, Mahmoud Messaâdi et d’autres qui ont marqué la civilisation universelle. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com