Assurance-maladie: Les mutuelles veulent accélérer les négociations sur le régime complémentaire





Au cours de son assemblée générale tenue avant-hier, l’Union des mutuelles et des assurances a exprimé sa volonté d’intégrer le Comité supérieur de l’assurance-maladie afin de dynamiser les négociations sur le nouveau régime complémentaire de l’assurance-maladie. Tunis - Le Quotidien L’assemblée générale de l’Union nationale des assurances et des mutuelles (UNAM) tenue avant-hier après-midi a été en fait consacrée en grande partie au dossier du nouveau régime complémentaire de l’assurance-maladie. Plusieurs questions ont été soulevées au cours de cette réunion dont principalement le point relatif aux nouvelles modalités qui devraient être mises en application au niveau de la fixation du pourcentage du montant devant être versé par les affiliés dans le cadre du régime complémentaire de l’assurance-maladie. Les mutuelles ont rappelé à ce propos que le nouveau régime doit inciter les employeurs à verser une partie des charges attribuées aux assurés sociaux dans le cadre de la Caisse nationale de l’assurance-maladie (CNAM). L’Union des mutuelles qui se prépare à entamer les négociations avec les principaux intervenants s’attend en fait à ce que ces négociations donnent lieu à des accords sur les principaux points qui suscitent jusqu’ici des divergences. Par ailleurs, et à propos de l’entrée en vigueur du nouveau régime de l’assurance-maladie et vu le fait que les négociations pourraient bien durer encore longtemps, plusieurs parties au sein des mutuelles s’attendent à ce qu’elle soit reportée à une autre date. Certains estiment qu’il serait fort probable qu’elle ne se fasse qu’en juillet 2006 voire 2007. Cette éventualité revient en fait à la lenteur constatée au niveau de la mise en place des mécanismes juridiques et des textes d’application. Pour dynamiser ce processus, les mutualistes ont réitéré, à cet effet, l’appel à l’organisation d’une conférence nationale consacrée à l’assurance-maladie et dans laquelle seront exposés les principaux points, sources de divergences. De même, l’Union des mutuelles a revendiqué sa représentation au sein du Comité supérieur de l’assurance-maladie, lequel devrait se réunir le 16 mars courant avec la participation des principaux intervenants. Sur un autre plan, l’assemblée générale de l’Union des mutuelles a été une occasion pour rappeler les difficultés financières qui handicapent son fonctionnement. Cette assemblée qui a été consacrée à l’examen du rapport financier de l’Union durant les années 2002, 2003 et 2004 a révélé l’importance du déficit au niveau des ressources financières. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com