La libération de Giuliana relance l’espoir pour sa consœur française





Le Quotidien-Agences La libération de la journaliste italienne Giuliana Sgrena relance l’espoir pour sa consœur française Florence Aubenas et son guide irakien Husseïn Hanoun Al-Saâdi enlevés il y a deux mois, jour pour jour, à Bagdad. «Cela me donne beaucoup d’espoir et surtout ça me donne une très grande satisfaction de voir que les choses bougent», a réagi aussitôt après l’annonce de la libération vendredi soir de Giuliana Sgrena, Benoît Aubenas, le père de la journaliste du quotidien français Libération. Le ministère français des Affaires étrangères en saluant la libération de Giuliana Sgrena, a renouvelé son appel à la libération «dans les plus brefs délais» des deux otages. Selon le patron de Libération Serge July, la libération de Giuliana Sgrena était de «bon augure». Il a jugé que la situation de Florence Aubenas était «relativement plus simple» que celle de la journaliste italienne «parce qu’il n’y a pas cette contrainte politique avec l’Italie qui est engagée au sein de la coalition avec les Etats-Unis».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com