Tunis: Il demande la main de sa bien aimée… à son mari…





Il la poursuivait depuis un bon bout de temps. Finalement, elle s’est arrêtée et lui a accordé quelques minutes pour lui permettre de dire ce qu’il avait à dire. Du coup, son interlocutrice lui a conseillé d’aller parler à son père. C’est à lui, dit-elle que revient la dernière décision d’autant qu’il s’agit d’un mariage... Tunis - Le Quotidien Le sort a voulu qu’il habite dans ce quartier mi-populaire mi-résidentiel. Les loyers sont abordables et le voisinage respectable et digne d’estime. A deux cent dinars, on pouvait avoir un joli appartement et même quelques privilèges, à savoir un abri pour sa voiture. Ce sont ces petits détails qui ont motivé son choix. Finalement, il s’est installé dans le quartier, tâchant au passage à passer inaperçu. C’est que, célibataire de son état, il tenait à soigner sa réputation et rester à l’écart de ses voisins, histoire d’éviter les mauvaises remarques et autres rumeurs infondées. Pour ces raisons, il choisit de passer son temps libre dans un café situé du côté de la “Médina” de Tunis. De ce fait, il ne rentrait que tard la nuit chez lui. Et comme on était en plein mois de mai, le beau temps encourageait à s’attabler sur la terrasse et siroter tranquillement son café tout en admirant le spectacle qui se formait à longueur de journée entre les ruelles de la Médina investies par les touristes et autres concitoyens admiratifs de tout ce qui est artisanal et traditionnel. Néanmoins, il fallait être attentif à un autre spectacle beaucoup plus intéressant et qui a lieu tous les jours en fin d’après-midi lorsque les habitants de la Médina rebroussent chemin chez-eux. C’est toute une vie qui revient dans des maisons désertes et abandonnées pendant tout juste quelques heures. Les fenêtres s’ouvrent et c’est l’odeur de plusieurs siècles qui envahissent les places et les ruelles formant un joli bouquet de roses qui fleurissent à la rencontre des premières brumes du soir. Dans ce décor assez mystérieux et magique, une créature traversait tous les soirs la place qui donne sur le café où prenait place notre fonctionnaire. Sa marche et son corps élancé n’allaient pas tarder à attirer son attention au point de le pousser à régler sa montre sur l’heure de son passage. Petit à petit, le cœur de notre bonhomme se mit à vibrer sérieusement pour cette créature qui l’a rendu fou amoureux. Finalement, il décida de passer à l’acte. Il se mit ainsi à la poursuivre tous les soirs jusqu’à chez-elle. Le temps qu’elle s’en rende compte, la jolie dame décida à son tour de mettre fin à ce petit jeu. Elle s’arrêta et demanda à notre fonctionnaire ce qu’il lui voulait. Ce dernier tenta au départ d’apaiser les craintes de son interlocutrice lui indiquant qu’il voulait se présenter à sa famille et demander sa main. Le petit sourire qu’elle a affiché a tranquillisé un tant soit peu le fonctionnaire, d’autant qu’elle lui a demandé d’aller parler à son père. Bien évidemment, elle lui a donné l’adresse et lui a fixé un rendez-vous. Le jour “J”, le fonctionnaire s’est présenté au domicile de sa dulcinée. Il fut reçu par un homme d’un certain âge. Après quelques mots échangés, le fonctionnaire dévoila l’objet de sa visite. Coup de théâtre, le propriétaire des lieux s’est déchaîné à l’encontre de son hôte tenant à son égard des propos des plus injurieux. Et comme cela ne l’a pas suffi, il s’est jeté sur lui, lui assenant plusieurs coups, avant de le conduire au premier poste de police où il a indiqué aux agents que le fonctionnaire est venu demander la main de sa femme. Il faut dire que le suspect a pu se justifier auprès des agents non sans porter plainte à l’encontre de l’épouse qui l’a induit en erreur. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com