Rejetant les manœuvres US: L’Iran “déterminé” à poursuivre le programme nucléaire





L'Iran est "déterminé" à poursuivre son programme nucléaire, et aucune "menace, pression ou mesure incitative" ne l'y fera renoncer, ont déclaré samedi les Affaires étrangères à Téhéran, rejetant la manœuvre diplomatique annoncée la veille par Washington. Le Quotidien-Agences "La République islamique d'Iran est déterminée à utiliser la technologie nucléaire civile, et aucune pression, menace ou mesure incitative ne peut amener l'Iran à renoncer à ses droits légitimes", a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères, Hamid Reza Asséfi dans une déclaration envoyée par fax à l'AFP. "Le mensonge et l'hypocrisie constituent le noyau central de la politique étrangère des Etats-Unis (...) et au moment même où (la secrétaire d'Etat Condoleezza) Rice parlait de la levée de certaines restrictions, (le président américain George W. Bush prolongeait les sanctions économiques contre l'Iran", a ajouté Asséfi. Les Etats-Unis ont annoncé vendredi des mesures d'ouverture économique envers l'Iran destinées à aider les Européens qui négocient actuellement avec Téhéran pour obtenir que la République islamique donne des "garanties objectives" qu'elle ne fabrique pas l'arme nucléaire. Rice a ainsi annoncé que le président George W. Bush avait décidé de ne plus faire obstacle à l'examen de la candidature de Téhéran à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), à laquelle Washington s'oppose systématiquement depuis des années. Les Etats-Unis ont également indiqué être prêts à examiner "au cas par cas" la fourniture de pièces de rechange dont l'aviation civile iranienne a cruellement besoin, une petite brèche dans l'embargo américain quasi-total instauré contre ce pays. Mais pour Asséfi, ces "restrictions pour l'exportations de pièces d'avions civils ne devaient pas être imposées dès le début et leur levée ne constitue pas un avantage". "L'entrée à l'Organisation mondiale du commerce est le droit absolu de tous les pays", a-t-il poursuivi. Les mesures incitatives des Etats-Unis visent à appuyer les efforts des trois pays européens - France, Allemagne, Grande-Bretagne - engagés dans de difficiles tractations avec Téhéran, a indiqué Mme Rice. Malgré leur caractère limité, les mesures américaines tranchent avec le soutien purement verbal apporté jusqu'à présent aux efforts européens par les Etats-Unis, et leur refus d'infléchir la ligne à l'égard de l'Iran. Le vice-président américain Dick Cheney a toutefois continué hier à avertir Téhéran que les Etats-Unis mèneraient "une action plus dure" "si les Iraniens ne respectent pas leurs obligations et les demandes internationales de renoncement à leur programme nucléaire". D'intenses et très discrètes discussions entre experts européens et iraniens sur le programme nucléaire de Téhéran se sont achevées vendredi à Genève après quatre jours de travaux.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com