The Independent provoque un tollé : Beyrouth aurait dissimulé des preuves sur l’assassinat de Hariri





Londres-AFP La commission d’enquête des Nations unies est sur le point de conclure que les autorités libanaises ont dissimulé des preuves sur le meurtre de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri, affirme The Independent. «Les enquêteurs de l’Onu sont désormais convaincus qu’il y a eu une tentative de dissimuler des preuves au plus haut niveau des services de renseignement syriens et libanais», affirme le quotidien britannique, sans citer de source. Le président américain George W. Bush devrait confirmer demain que des membres des services de renseignement militaires syriens et peut être libanais sont impliqés dans l’attentat qui a coûté la vie à Hariri le 14 février, écrit encore le quotidien britannique, sans donner aucune source. Selon Robert Fisk, le correspondant du quotidien au Proche-Orient, «plusieurs véhicules du convoi de M. Hariri détruits lors de l'attentat ont été évacués des lieux quelques heures à peine après le drame, avant le début d’une enquête indépendante». Toujours selon le journaliste de l’Independent, certains membres de la famille de Hariri ont été informés que le rapport d’enquête de l’Onu va être tellement «dévastateur» qu’il va obliger le lancement d’une enquête internationale sur cet attentat, qui a fait 18 morts. Selon Robert Fisk, cette enquête «pourrait atteindre les échelons les plus élevés des gouvernements syrien et libanais». A noter que les enfants de Hariri ont tous quitté le Liban. «Ils se trouvent en Arabie Saoudite et en Europe», a indiqué une source proche de la famille.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com