Tunis: Les tuiles de la mort…





Depuis quelques mois, des rumeurs circulent un peu partout dans le pays évoquant l’existence d’une tuile magique qui se vend à vingt voire trente mille dinars la pièce. Du coup les toits des maisons couverts de tuiles sont pris d’assaut par des chasseurs prêts à commettre l’irréparable pour trouver l’une de ces tuiles… magiques. Tunis - Le Quotidien Tout au long de l’occupation française de la Tunisie, les colons acheminaient de Marseille les tuiles qui devaient servir à la construction des toitures de leurs maisons. Un demi siècle après l’indépendance du pays, ces tuiles sont devenues le sujet d’une «extraordinaire» rumeur. C’est qu’au beau milieu de la deuxième guerre mondiale et afin d’éviter d’être repéré par les avions ennemis, les colons se seraient servis d’une marque de tuiles fabriquées à partir d’une matière capable de brouiller les radars des bombardiers. C’est un site électronique qui a révélé l’existence de ce type de tuiles dont la fabrication est devenue interdite. Dès lors, c’est une véritable chasse aux tuiles qui s’est engagée un peu partout dans le monde et particulièrement dans les anciennes colonies françaises. Bien évidemment notre pays n’a pas échappé à ces rumeurs. Du coup plusieurs personnes se sont trouvées impliquées dans ce genre d’affaires dont ce père de famille qui payé cher son amour pour l’aventure et bien sûr pour l’argent qui pouvait en découler. Originaire d’une localité relevant du gouvernorat de Zaghouan, il a entendu parler de l’existence de ces tuiles magiques dans sa région. Dès lors, il s’est mis à repérer les bâtiments qui datent de l’occupation. Muni de quelques outils, il y rendait visite la nuit afin d'enlever le maximum de tuiles avant de chercher celle qui pouvait être la bonne. Evidemment, il n’avait rien trouvé. Pis encore, notre chasseur de tuiles a endommagé au passage des bâtiments dont les propriétaires n’ont pas trouvé mieux que d’aller porter plainte auprès des autorités de la région afin qu’elles mettent fin à ces actes de vandalisme. Néanmoins, il y a un mois, notre bonhomme s’est introduit à l’intérieur d’une ferme abandonnée. Après avoir repéré les lieux, il s’est mis à l’œuvre et contre toute attente, il est tombée sur une tuile dont il était sûr qu’elle était celle qu’il cherchait. Il rebroussa alors chemin chez lui et rapidement la nouvelle a fait le tour de la ville pour échouer chez deux malfaiteurs. Ces derniers décident de s’emparer de la fameuse tuile, n’hésitant pas le moindre instant à rendre visite au domicile de notre chasseur de tuiles. Le temps qu’il se rende compte de leur présence et c’est une véritable bagarre qui s’est déclenchée entre les trois hommes. Dans la mêlée l’un des malfaiteurs tira un couteau dissimulé dans sa poche et assena plusieurs coups à la victime le tuant sur le coup. Après quoi, son acolyte et lui se sont emparés de la tuile avant de quitter les lieux comme si de rien n’était. Les voisins qui ont découvert le meurtre, ont informé les agents de la garde nationale de la région. Une enquête a été alors ouverte ayant abouti à l’arrestation des deux tueurs. Interrogés, ils ont avoué les faits avant d’être inculpés de meurtre. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com