Ben Arous: L’amant de ma femme est un… “djinn”





C’est un amant virtuel qui a obligé l’époux à demander le divorce. C’est qu’il ne pouvait plus supporter ces scènes érotiques qui se reproduisent tous les soirs alors que sa femme dormait ... tranquillement ... à côté de lui... Tunis - Le Quotidien Jamais, il n’aurait pensé que sa vie conjugale allait se terminer d’une manière aussi dramatique. Il faut dire que tout laissait croire que ce jeune coupe allait baigner dans le bonheur d’autant que c’est suite à une longue et délicieuse histoire d’amour qu’ils se sont mariés. Seulement, le hasard en a décidé autrement, puisqu’un incident d’une extrême gravité est venu mettre sens dessus-dessous la vie des deux mariés. Et comme il était difficile de contourner ce malheureux incident, l’époux a décidé de se sauver avant qu’il ne soit trop tard; c’est qu’il avait affaire à une puissance occulte qu’il ne pouvait en aucun cas rivaliser. Au départ, il avait pensé qu’il s’agissait d’hallucinations. Mais à la longue, il s’est rendu à l’évidence qu’il s’agit véritablement d’un homme invisible qui partage les fantasmes de son épouse. Pourtant, cette dernière, une fois réveillée, ne se rappelait rien du tout. Pis encore, les questions de son mari la gênaient au point de ne plus pouvoir le regarder en face. A vrai dire, il y avait de quoi troubler et rendre malade même un psy. Tous les soirs, en effet, et alors qu’elle s’enfonçait dans un long sommeil, l’épouse se mettait à gémir et à gesticuler comme dans un vrai rapport intime. Du coup, l’épouse, qui n’arrivait pas à expliquer ce qui lui arrivait, s’est adressée à une voyante pour lui demander de l’aide. Le verdict de la voyante est tombé comme un couperet assumant la responsabilité de ces fâcheux incidents à un djinn devenu fou amoureux de l’épouse. Seulement, il fallait convaincre le mari, lequel a refusé de l’entendre de cette oreille d’autant qu’il était sûr que sa douce moitié était amoureuse d’un autre homme. Cet état de fait a fait monter la tension au sein du couple au point que l’époux a décidé de porter plainte afin de demander le divorce. Du coup, c’est une véritable bataille juridique qui a éclaté entre les avocats des deux époux. C’est que la femme en question ne pouvait admettre que son honneur soit souillé et sa réputation salie. En attendant, c’est au juge des affaires matrimoniales de résoudre ce casse-tête. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com