Festival Méditerranéen de Théâtre pour Enfants : Mille et une lumières pour des vacances de rêve





Des vacances de rêve attendent nos «loupiots» surtout ceux qui résident à Ben Arous. Avec son festival biennal méditerranéen de théâtre pour enfants, ce gouvernorat crée l’événement. Une et mille lumières pour célébrer la journée mondiale de théâtre pour l’enfance et la jeunesse. Opération coup de cœur. Comme à l’accoutumée, Ben Arous se transforme, tous les deux ans, en une capitale méditerranéenne de théâtre pour enfants. A sa 4ème session, ce rendez-vous continue sur sa lancée, en quête d’un dialogue efficace entre les différents pays méditerranéens. «Le théâtre et le dialogue des cultures», tel est le thème d’un colloque international lancé, parallèlement, au programme général du «Festival méditerranéen de théâtre pour enfants» qui démarre aujourd’hui. L’ouverture sera tunisienne avec la pièce «Le marionnettiste», produite par le Centre national des arts de la marionnette dont le directeur est le poète et dramaturge Mohamed Ouni. La présence tunisienne dans cette manifestation est remarquable grâce aux diverses compagnies professionnelles et amatrices qui prennent part à cette session. «Farès Ahlem» de Moez Turki, produite aussi par le Centre national des arts de la marionnette, «L’enfant honnête» de Mohieddine Ben Abdallah, de la compagnie «Tourath production de Korba», «Une fleur qui doit vivre» signée par Raouf Jerbi et produite par «Carnaval production de Sousse», «Scherazade» de Kamel Helali, du «Théâtre Zitouna», «La punition» du même auteur et metteur en scène et présenté par «Némésis Production», «Les trésors éternels» de Oudhref, «Le Sultan sage» de Mazouna, «L’histoire d’un chevreau» de Korba, «Les rêves d’un corbeau» de Agareb et «Jugurtha» de Ettadhamen. D’autres pièces nous viennent d’ailleurs «Les deux nains» et «Le lampadaire merveilleux» (Algérie), «Burattino» (France), «Le pirate» (Italie), «Le clown qui aime les contes» (Maroc), «Aux portes et faites attention» (Egypte), «Barbacana» et «Quand je vais dormir» (Espagne), «Un petit conte» (Hollande) et «Trois clowns à la station des bus» (Turquie). Plusieurs représentations seront données, chaque jour, à la Maison de la culture de Ben Arous et dans d’autres espaces culturels à Ezzahra, Hammam-Chatt, Mégrine, Al-Mourouj... Des séances de jeux dramatiques, un atelier de confection des marionnettes, un atelier des contes offriront aux bambins l’occasion de découvrir les différentes composantes d’une pièce de théâtre pour enfants. A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 26 de ce mois, nos enfants goûteront divers plaisirs intellectuels avec des représentations de qualité. Imen ABDERRAHMANI ____________________ Hommage et prix Le comité directeur du Festival méditerranéen de théâtre pour enfants a choisi de rendre hommage à Mohamed Ouni, directeur du Centre national des arts de la marionnette depuis 2001 et à Habiba Jendoubi, marionnettiste et directrice de «DOMIA Production». Plusieurs Prix seront décernés : Rameau d’or pour la meilleure production, Rameau d’argent pour la deuxième meilleure production, Rameau de bronze pour la troisième meilleure production, Prix spécial du jury et Prix honorifiques pour les meilleures interprétations. I.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com