Sujet à controverse : Bush défend sa guerre contre l’Irak





Le Quotidien - Agences Le président américain George W. Bush a défendu hier sa décision d’ordonner l’invasion de l’Irak le 20 mars 2003, soulignant que cette intervention constituait un événement important dans l’histoire de la liberté. Bien que l’invasion reste un sujet de controverses, le président américain a affirmé une nouvelle fois lors de son allocution radiodiffusée hebdomadaire, que la guerre avait rendu l’Amérique plus sûre et qu’elle générait une inspiration au changement dans tout le Moyen-Orient. “Aujourd’hui, nous voyons des signes d’espoir dans tout le Grand Moyen-Orient. La victoire de la liberté en Irak renforce un nouvel allié dans la guerre contre le terrorisme, et inspire les réformateurs démocrates de Beyrouth à Téhéran”, a dit le président. “Aujourd’hui , les femmes peuvent voter en Afghanistan, les Palestiniens sont en train de sortir des vieux modèles de violence, et des centaines de milliers de Libanais se lèvent pour réclamer leur souveraineté et leurs droits démocratiques”, a-t-il ajouté. Le président américain oublie toutefois que son armée, qui a perdu plus de 1500 hommes selon le Pentagone, continue de s’embourber en Irak alors que la coalition en Irak s’effrite jour après jour.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com